Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les Enseignements à tirer de l’invocation de Younous –‘aleyhi salam-

Publié le par Abou 'Oumar

Les Enseignements à tirer de l’invocation de Younous –‘aleyhi salam-

 

Allah –te’ala- informe l’humanité toute entière en ces termes : « Et votre Seigneur dit : "Invoquez-Moi, Je vous répondrai. Ceux qui, par orgueil, se refusent à M'adorer entreront bientôt dans l'Enfer, humiliés ». [Sourate 40, Verset 60]

 

Dans ce verset Allah -aza wa jal-, de par Sa grâce et Sa miséricorde infinie, dit à Ses serviteurs de L'invoquer et promet de répondre à leurs invocations. Il est à noter également qu'Allah -'aza wa jal- nomme l'invocation comme étant une adoration.

 

Il est rapportée dans le Musnad de l'Imam Ahmad d'après An-Nu'man Ibn Bachir -Radiallahou 'anhouma- que le Prophète –sal Allahou 'aleyhi wa salam- a dit : « L'invocation c'est toute l'adoration », puis il récita le verset ci-dessus.

 

Il est rapporte que Soufyan At-Thawry –Rahimahoullah- disait : « Ô Toi, dont le serviteur le plus aimé est celui qui T'invoque perpétuellement, Toi dont le serviteur le plus détesté est celui qui ne T'invoque pas, et personne n'est ainsi si ce n'est Toi, ô mon Seigneur ». [Al Misbah Al Mounir]

 

Et ceci conformément à la parole du Prophète –Sal Allahou ‘aleyhi wa salam- rapportée dans Sounan At-Tirmizi d'après Abu Hourayra -RadiAllahou'anhou- : « Celui qui n'invoque pas Allah, Il se met en colère contre lui » [Authentifié par l'imam Al Albani dans Sahih Sounan At-Tirmizi]

 

Il est connu chez les savants de la sounna que les meilleures invocations sont celles qui ont été citées dans le Coran et dans la Sounna.

 

Al Qadi Ibn ‘Iyyad –Rahimaoullah- dit : « Allah a enseigné dans Son Livre pour Ses créatures des invocations, et le Prophète a enseigné à sa communauté des invocations dans sa Sounna, et ses invocations contiennent des enseignements sur trois plans :

 

Le Tawhid,

La science de la langue arabe,

Et le conseil sincère pour la communauté,

 

Il ne convient pas que l'on délaisse ces invocations prophétiques pour d'autres invocations ».

 

 

 Cheikh Al Islam Ibn Taymiya -Rahimaoullah a dit : « Il convient aux créatures d'invoquer par les invocations islamiques qui ont été rapportées dans le Coran et la Sounna , il ne fait aucun doute que c'est le meilleur, le chemin de la droiture, le chemin de ceux auxquels Allah a fait miséricorde parmi les Prophètes, les sincères, les martyrs et les pieux et quelles bonnes compagnies que ceux-là. » [fiqh al ad'iya wa al adhkar]
 

 

Parmi les invocations qui ont été rapportées dans le Coran et la Sounna il y a l'invocation du Prophète d'Allah -'aza wa jal- Jonas (Younous) -'aleyhi salat wa salam.

 

Allah –te’ala- nous relate son récit dans Son Livre: « Et Dhun-Nun (Jonas) quand il parti, irrité. Il pensa que Nous N'allions pas l'éprouver. Puis il fit, dans les ténèbres, l'appel que voici :

  

 « Pas de divinité à part Toi ! Pureté à Toi ! J'ai été vraiment du nombre des injustes. » [Sourate 21, Verset 87].

 

(Lâ ilaha ilâ ant, Soubhânaka, Inî kountou mina dhâlimîn)

  

Il est rapporté dans un hadith transmis dans le Mousnad de l'Imam Ahmad et le Sounan At-Tirmidhi d'après Sa'd Ibn Abi Waqas -Radiallahou 'anh- que le Prophète –Sal Allahou 'aleyhi wa salam- a dit : « L'invocation de Dhun-Nun quand il invoqua son seigneur depuis le ventre de la baleine: « Pas de divinité à part Toi ! Pureté à Toi ! J'ai été vraiment du nombre des injustes », Il n'est pas de serviteur invoquant par cette invocation sans qu'il ne soit exaucé. » [Hadith authentifié par l'Imam Al Albani]

 

L’invocation de Younous –Sal Allahou ‘aleyhi wa salam- est pleine d’enseignements, et elle est à méditer sur trois plans :

 

[Pas de divinité à part Toi]

L'affirmation que la divinité revient exclusivement à Allah -'aza wa jal-

 

[Pureté a Toi]

L'affirmation qu'Allah est au-dessus de toute imperfection

 

[J'ai été vraiment du nombre des injustes]

La demande du pardon par la reconnaissance du péché

 

L'affirmation de l'unicité divine et l'affirmation de la perfection divine reviennent en fait à affirmer toute perfection et à renier toute imperfection concernant Le Créateur qu'Il soit exalté.

 

Quand à la reconnaissance du péché cela implique la croyance en la loi religieuse car c'est elle qui détermine ce qui est un péché et ce qui ne l'est pas et qui détermine la punition et la récompense ce qui oblige le serviteur à couper court à la désobéissance et à retourner vers son Seigneur en se rendant compte de sa faiblesse, qu'il n'est qu'un simple serviteur dans l'éternel besoin de son seigneur.

 

Ibn Al Qayyim a dit : « Par cette dou'a le serviteur se rapproche de son seigneur par quatre voies :

 

le Tawhid

le Tanzih (Le fait d’exempter Allah –te’ala- d’imperfection)

la Servitude

la Reconnaissance du Péché

 

 

 

Wa Allahou ‘Alam in sawaban fa min Allah wa in khataan fa min nefsi wa cheytan

 

 

[Sources :

-al misbah al mounir fi tahzib tafsir ibn kathir, Cheikh Safiy Ar-Rahman Al Moubarkfuri 

-fiqh al ad'iya wa al azkar,  Cheikh Abdel Razaq Al Badr

-charh al ousoul at-thalatha, Cheikh 'Oubeid Al Jabiri]

Voir les commentaires

La perfection de la législation islamique

Publié le par Ibn_Djelaz

La perfection de la législation islamique 

Ibn Al Qayyim 

 

Dans son livre intitulé ‘Ilâmoul Mouwaqiin (4/375-376) où il expose la perfection de la législation islamique, l’Imam Ibn Al Qayyim écrit :

 

« Ce fondement est parmi les plus important et les plus utiles. Il est basé sur un seul fait, c’est la dimension totalisante du message de Mouhammad –Sal Allahou ‘aleyhi wa salam- qui englobe tout ce dont ont besoin les hommes sur le plan théorique et pratique, de sorte que sa communauté n’a plus besoin d’autre législateur après lui –Sal Allahou ‘aleyhi wa salam-.
 

 

Elle a seulement besoin de gens qui transmettent ses enseignements. Aussi, son message –Sal Allahou ‘aleyhi wa salam- est placé sous le double signe de l’universalité et de l’exhaustivité : universalité du public auquel il s’adresse, et exhaustivité d’un contenu qui englobe aussi bien les fondements de la religion que ses ramifications. Il ne souffre par conséquent d’aucune limitation et se suffit à lui-même. 
 

 

Avoir foi en ce message implique de reconnaître cette double dimension du message qui s’adresse à toute personne responsable du point de vue de la législation islamique. Aucune vérité, qu’elle soit d’ordre pratique ou théorique, ne doit être recherchée en dehors de son enseignement –Sal Allahou ‘aleyhi wa salam-. 
 

 

Le Messager d’Allah –Sal Allahou ‘aleyhi wa salam- n’a pas omis d’enseigner à sa communauté la moindre parcelle de science, quand bien même elle concernerait un oiseau volants de ses ailes dans le ciel.

 

Il–Sal Allahou ‘aleyhi wa salam- a tout enseigné aux musulmans, jusqu’à la manière de faire leurs besoins, d’avoir des relations avec leurs épouses, de dormir, de se lever, de s’asseoir, de manger, de boire, d’enfourcher une monture ou d’en descendre, de voyager, de séjourner, de se taire, de parler, de s’isoler, de fréquenter les gens, de gérer la richesse, la pauvreté, la santé, la maladie, et toutes les affaires relatives à la vie et à la mort.  

 

Il leur a décrit le Trône [Al-Arch] et le repose-pied [Al Kursiy] [d’Allah], les Anges, les Djinns, l’Enfer, le Paradis, le Jour de la Résurrection et ce qui s’y passera comme s’il s’agissait d’une vision oculaire. Il –Sal Allahou ‘aleyhi wa salam- leur a fait connaître Allah, le Dieu qu’ils adorent de la plus belle manière, comme s’ils Le voyaient et L’observaient, avec les attribut de Sa perfection et les épithètes [qualificatifs] de Sa majesté.

 

Il –Sal Allahou ‘aleyhi wa salam- leur a aussi parlé des Prophètes –Sal Allahou ‘aleyhim wa salam- et de leurs communautés respectives, leur décrivant leurs destinées comme s’ils étaient parmi eux. 
 

 

Il –Sal Allahou ‘aleyhi wa salam- leur a montré les voies du bien et du mal, des plus infimes aux plus éminentes, comme jamais auparavant un Prophète –Sal Allahou ‘aleyhi wa salam- ne les avait exposées à son peuple. Le Prophète –Sal Allahou ‘aleyhi wa salam- les a également instruits au sujet de la mort, de ce qui se déroule après la mort dans le Barzakh, les délices et les châtiments auxquels sont soumis l’âme et le corps avec une précision jamais égalée par aucun autre Prophète–Sal Allahou ‘aleyhi wa salam-.
 

 

Le Prophète –Sal Allahou ‘aleyhi wa salam- leur a également montré les preuves du Tawhid [L’Unicité Divine], de la prophétie, de la Résurrection, la réponse à donner aux mécréants et égarés de toutes sortes, si bien que celui qui connaît tout cela n’a besoin de rein d’autre, si ce n’est d’une personne qui lui transmette correctement ce savoir et lui clarifie éventuellement les points obscurs. 
 

Il –Sal Allahou ‘aleyhi wa salam- leur a aussi enseigné les stratagèmes à utiliser en temps de guerre face à l’ennemie, les méthodes qui, une fois maîtrisées, mènent à la victoire et au triomphe. 
 

 

Il–Sal Allahou ‘aleyhi wa salam- leur a aussi indiqué les manœuvres de Satan, les ruses par lesquelles il s’immisce dans leurs pensées et la façon dont ils peuvent se mettre à l’abri du danger et repousser ses attaques. Il –Sal Allahou ‘aleyhi wa salam- les a instruits des pièges que leur tendent leurs propres âmes et des moyens de s’en prémunir, ainsi que tous les préceptes qui garantissent une vie heureuse et prospère.
 

 

En un mot, il –Sal Allahou ‘aleyhi wa salam- leur a apporté tout le bien de la vie présente et de l’au-delà et Allah ne les a pas rendus dépendants d’un autre que Lui. Comment peut-on alors penser que Sa législation parfaite, qui n’a pas de pareille en ce monde, puisse être incomplète et nécessiter des ajouts, comme par exemple une doctrine politique qui lui soit extérieur et la complète ? 
 

 

Penser ainsi revient à penser qu’il faudrait susciter un autre Messager : c’est surtout la preuve de l’absence chez l’individu de la compréhension dont Allah avait gratifié les Compagnons du Prophète –Sal Allahou ‘aleyhi wa salam-, aussi, se contentaient-ils de cet enseignement et se gardaient-ils d’y ajouter quoi que (ça) soit ; c’est ainsi qu’ils ont conquis les cœurs et les contrées.

Ils –radi Allahou ‘anhoum- disaient simplement : « Voici ce que notre Prophète –Sal Allahou ‘aleyhi wa salam- nous a confié, et c’est ce que nous vous confions à notre tour » ».

 

Imam Ibn Al Qayyim dans son livre intitulé ‘Ilâmoul Mouwaqiin (4/375-376) où il expose la perfection de la législation islamique.

 

 

[Tiré de « Suivre la Sunna et s’écarter du danger de l’innovation » de Cheikh Abdoul Mouhsin Al Abbad Al Badr –Qu’Allah le préserve-, édition Assia, pages 23-27]

Voir les commentaires

Quelques notions indispensables sur Notre Prophète

Publié le par ibn_Djelaz

Quelques notions indispensables sur Notre Prophète

-sal Allahou ‘aleyhi wa salam-

 

Cheikh Ibn Al ‘Outhaymin dans le commentaire de Ousoul Thalatha

 

1- Connaître sa lignée : Le Prophète –sal Allahou ‘aleyhi wa salam- jouit de la lignée la plus noble car c’est un Hashimite, un Qurayshite et un arabe. Son arbre généalogique est le suivant : Muhammad fils de ‘Abdullah fils de ‘Abdul-Muttalib fils de Hashim, ainsi que la mentionné en détail le cheikh [Ibn ‘Abdul-Wahab].

                                

2- Connaître son âge, son lieu de naissance et le lieu vers lequel il a émigré : le cheikh [Ibn ‘Abdul-Wahab] a mentionné ces détails en disant : « Il vécut soixante-trois ans [...] Sa ville natale est la Mecque et il émigra vers Médine. » Le Prophète –sal Allahou ‘aleyhi wa salam- est donc né à la Mecque où il vécut cinquante-trois ans. Il émigra ensuite vers Médine où il vécut dix ans et mourut durant le mois de Rabi’ Al-Awwal de l’an 11 après l’Hégire

 

3- Connaître sa vie en tant que prophète qui a duré vingt-trois ans. En effet, la révélation lui est parvenue alors qu’il –sal Allahou ‘aleyhi wa salam- était âgé de quarante ans comme l’a dit un des ses poètes :

 

A l’âge de quarante ans révolus et passés,

Au mois de ramadan, en lui s’est annoncé

L’astre éclatant de la prophétie révélée

 

4 -Savoir quand il est devenu prophète et messager. Ainsi, il devint prophète lorsque Allah –soubhanahou wa te’ala- lui révéla les versets suivants :

 

« Lis, au nom de ton Seigneur qui créé. Il a créé l’homme d’une adhérence. Lis ! Ton Seigneur est le Très Noble, qui a enseigné par la plume. Il a enseigné à l’homme ce qu’il ne savait pas.» [Sourate Al-‘Alaq, v. 1-5]

 

Il devint messager lorsque Allah –soubhanahou wa te’ala- lui révéla les versets suivants :

 

« Ô toi (Muhammad) ! Le revêtu d’un manteau ! Lève-toi et avertis. Et de ton Seigneur, célèbre la grandeur. Et tes vêtements, purifie-les. Et de tout péché, écarte-toi. Et ne donne pas dans le but de recevoir davantage. Et pour ton Seigneur, endure. » [Sourate Al-Muddaththir, v. 1-7]

 

Le prophète –sal Allahou ‘aleyhi wa salam- s’est donc levé, a averti et s’est chargé de la mission qu’Allah lui a confiée.

 

La différence entre un messager et un prophète –ainsi que l’affirment les gens de science- est la suivante : un prophète est un homme à qui un message est révélé sans qu’il ne soit chargé de le transmettre. Un messager, quant à lui, est un homme à qui un message est révélé, qui est chargé de le transmettre et de le mettre en pratique. Ainsi, tout messager est prophète, mais tout prophète n’est pas nécessairement messager.

 

5- Connaître le message qui lui a été ordonné de transmettre et le pourquoi de sa mission. Ainsi, le Prophète –Sal Allahou ‘aleyhi wa salam- a été envoyé pour transmettre le message de l’Unicité d’Allah (Tawhid) et de Sa législation qui appelle à appliquer les ordres et à délaisser les interdits. Le Prophète –Sal Allahou ‘aleyhi wa salam- a été envoyé comme miséricorde pour l’univers afin de les sortir de l’obscurité du polythéisme, de la mécréance et de l’ignorance, pour les mener vers la lumière de la science, de la foi et du monothéisme dans le but de mériter le pardon et la satisfaction d’Allah –soubhanahou wa te’ala-, et d’échapper à Son Châtiment et à Sa Colère.

 

[Commentaire de Cheikh Ibn Al ‘Outhaymin des Trois Principes Fondamentaux de Cheikh Ibn ‘Abdul-Wahab, édition Anas, pages 210-212]

Voir les commentaires

Le sens de Mouhammad est Le Messager d’Allah

Publié le par Ibn_Djelaz

Le sens de Mouhammad- Sal Allahou ‘alayhi wa salam –est Le Messager d’Allah

 

Cheikh Ibn ‘Abdel Wahab Al Wasabi du Yémen

 

L’attestation de foi implique que nous devons suivre le Messager d’Allah - Sal Allahou ‘alayhi wa salam -  et ses enseignements. Qu’en vérité, il n’y aucune personne qui mérite d’être suivie, excepté le Messager d’Allah - Sal Allahou ‘alayhi wa salam - . Et que tous ceux qui sont en dehors de son enseignement sans aucune indication islamique, ne pratiquent que dans le faux, sans mérite de par leur attitude.

 

Allah dit dans le Coran : « Suivez ce qui vous a été descendu venant de votre Seigneur et ne suivez pas d'autres alliés que Lui. Mais vous vous souvenez peu. » [S.7, V.3]

 

Allah dit également : « Non !... Par ton Seigneur ! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu'ils ne t'auront pas demandé de juger leurs disputes, qu'ils n'auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu'ils ne se seront pas soumis complètement  à ta sentence. » [S.4, V.65]

 

Allah nous dit dans le Coran : « Il n'appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu'Allah et Son messager ont décidé d'une chose, d'avoir encore le choix dans leur façon d'agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s’est égaré certes, d'un égarement évident. » [S.33, V.36]

 

 

Il y a 5 obligations qui découlent de cette attestation :

 

" Mouhammad Rasoul Allah : Mouhammad est le Messager d’Allah"

 

1) Obéir au Prophète - Sal Allahou ‘alayhi wa salam - 

2) Reconnaître comme étant véridique ce dont il nous a informé

3) Délaisser ce qu’il nous a interdit et réprimé

4) Adorer Allah - ‘Aza wa Jal - par ce que nous a transmis le Messager d’Allah - Sal Allahou ‘alayhi wa salam –

5) Faire prévaloir sa parole sur celle de chaque individu quel qu’il soit

 

L’imam Nawawy dans son explication du Sahih Mouslim rapporte un chapitre 

« L’obligation de la croyance au Messager d’Allah - Sal Allahou ‘alayhi wa salam - et l’abrogation des autres religions par la sienne [l’Islam] »

 

Et l'imam Nawawy d'ajouter :  Allah - ‘Aza wa Jal - dit : « Et Nous ne t'avons envoyé qu'en tant qu'annonciateur et avertisseur pour toute l'humanité. Mais la plupart des gens ne savent pas. » [S.34, V.28]

 

 

Allah - ‘Aza wa Jal - nous informe qu’Il n’a envoyé Son Prophète Mouhammad - Sal Allahou ‘alayhi wa salam -  que pour :

 

- Prévenir tous les gens des bonnes récompenses d’Allah - ‘AzawaJal-  et pour les informer des actes exigeant cette récompense.

- Avertir les gens du châtiment d’Allah - ‘Aza wa Jal - et des actes menant au châtiment.

 

Dans le Sahih de Mouslim, Abou Hourayra rapporte que le Prophète - Sal Allahou ‘alayhi wa salam - a dit :

 

« Par Celui qui détient mon âme entre Ses Mains [Allah], tout homme de cette communauté, qu’il soit juif ou chrétien, qui entendra parler de moi et qui mourra sans croire à ce pourquoi j’ai été envoyé, sera parmi les éprouvés de l’enfer » [Mouslim n°153]

 

Le mot « communauté », c’est la communauté de prédication. Quand le Prophète - Sal Allahou ‘alayhi wa salam - parle de communauté, les savants ont divisé ce terme en deux :

 

Il y a

 

- « la communauté islamique », celle qui a entendu et répondu à l’appel de Mouhammad, - Sal Allahou ‘alayhi wa salam -

 

et de l’autre côté

 

- « la communauté de prédication », les gens en général à qui le prophète à été envoyé, celle qui a entendu et n’a pas répondu à l’appel de Mouhammad - Sal Allahou ‘alayhi wa salam -.

 

La parole du Prophète - Sal Allahou ‘alayhi wa salam - qui dit « entendra parler de moi », s’applique à l’époque du Prophète jusqu’au jour de la Résurrection, et tous doivent lui obéir.

 

Le Prophète - Sal Allahou ‘alayhi wa salam - a désigné le juif et le chrétien sans mentionner les autres, Car eux ont reçu un livre. Si tel est le cas de ceux qui on reçu un livre de la part d’Allah - subhanahu - quand est-il de ceux qui n’en ont pas reçu ? 

 

Ils sont sûrement au niveau des gens du Livre. 

 

Et Allah est Le Plus Informé.

 

Là s’achève l’explication de l’imam Nawawy  - qu’Allah lui fasse miséricorde

 

[Transcrit d’un cours audio traduit sur le site http://ahloulhadith.typepad.com/ ]

Voir les commentaires