Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Tafsir Verset n° 44 de Sourate Al-Furqâne

Publié le par oumomeya

 

Tafsir Verset n° 44 de Sourate Al-Furqâne
Ibn Al Qayyim

tafsir

"Ou bien penses-tu que la plupart d'entre eux entendent ou comprennent? Ils sont plutôt comparables à des bestiaux, et sont même plus égarés encore" (Al-Furqân: 44)

 

Dans cette autre allégorie, Allah compare la majorité des gens à du bétail. Car ils ont en commun le fait de n'être ni disposé à accepter la vérité ni prêt à la suivre. Allah déclare que la majorité des gens est plus égarée que du bétail. En effet, lorsqu'on montre aux bêtes le chemin à suivre elles l'empruntent et suivent ainsi la route sans dévier, alors que la plupart des humains sont invités par les prophètes  à suivre la bon itinéraire mais ils ne l'empruntent pas. Ils ne distinguent pas entre ce qui leur nuit et ce qui leur est utile alors que les bêtes remarquent les plantes et les sentiers qui leurs sont nuisibles et elles les évitent. Elles distinguent ce qui leur est utile et le préfèrent à ce qui leur nuit. De plus, Allah n'a pas doté ces animaux d'esprits leur permettant de raisonner ni de la faculté de parler alors que ces gens en bénéficient sans pour autant en tirer profit. Il en est de même de leurs raisons, ouïes et vues... Cette majorité est donc pire que des bestiaux, car ceux qui n'empruntent pas le droit chemin alors qu'ils disposent d'un guide sont bien pires que ceux qui ne l'empruntent pas et qu'aucun indice ne guide. 

 

 

 

Titre: "...Et ces paraboles, nous les citons aux gens afin qu'ils réfléchissent..." coran s.59 v.21, L'explication des paraboles citées dans le noble coran

Auteur: Ibn Qayyim Al-Jawziyya

Pages: 33-34

Edition: Dar Al Muslim

Retranscription: oumomeya

Site: rappel01.fr

Acheter le livre en ligne: www.daralmuslim.com

Voir les commentaires

Tafsir Verset n° 5 de Sourate Al-Jumu'a

Publié le par oumomeya

 

Tafsir Verset n° 5 de Sourate Al-Jumu'a

Ibn Al Qayyim

 

tafsir

 

« Ceux à qui fut confiée la Thora, mais qui ne l'ont pas appliquée, sont comparables à un âne qui transporte des livres. Ceux qui traitent de mensonges les versets de Dieu font l'objet d'une bien mauvaise comparaison! Et Dieu ne guide pas les gens injustes »

(Al-Jumu'a : 5)

 

Allah illustre ici les personnes auxquelles Il a permis de mémoriser Son livre afin qu'ils puissent y prêter foi, le méditer, le mettre en pratique et y inviter autrui, mais qui n'ont rien fait de tout cela et se sont contentés de le retenir par coeur. Ils le récitent sans être attentifs, sans chercher à le comprendre ou se conformer à ses directives ou en faire une référence juridique. Leurs actes ne sont pas en conformité avec le coran. Ils sont comparables à des ânes qui portent des ballots sans même savoir ce qui se trouve sur leurs dos... Le seul lien qu'ils ont en commun avec leurs charges est qu'ils en sont les porteurs. Ces gens ne tirent du Livre d'Allah qu'un profit comparable à celui que tirent ces bourriques des livres qu'elles portent sur le dos. Bien que cette allégorie illustre les Juifs, sa signification s'étend à tous ceux qui reçoivent le Coran, mais ne l'appliquent pas et ne lui rendent pas le respect qui lui est dû. 

 

 

Titre: "...Et ces paraboles, nous les citons aux gens afin qu'ils réfléchissent..." coran s.59 v.21, L'explication des paraboles citées dans le noble coran

Auteur: Ibn Qayyim Al-Jawziyya

Pages: 44-45

Edition: Dar Al Muslim

Retranscription: oumomeya

Site: rappel01.fr

Acheter le livre en ligne: www.daralmuslim.com

Voir les commentaires

La protection d'Allah pour son serviteur

Publié le par oumomeya

 

MEDINE

La protection d'Allah pour son serviteur

Cheikh Abd Al Mousin Al'Abbad

 

La protection d'Allah soubhanahou wa ta'ala pour son serviteur, comporte deux sens: 

 

1. Protéger son corps, ses biens, ses enfants et sa famille.

 

2. Protéger sa religion, en le sauvegardant des ambiguïtés qui égarent et des désirs interdits. 

 

 

Titre: L'adoration et ses répercussions sur la vie du musulman

Auteur: Cheikh 'Abd Al Mouhsin Al'Abbad

Page: 41

Edition: Islamhouse

Retranscription : oumomeya

Site: rappel01.fr

Acheter le livre en ligne: www.daralmuslim.com

Voir les commentaires

Les bonnes répercussions de l'aumône et de la charité envers les pauvres

Publié le par oumomeya

eau-copie-1

Les bonnes répercussions de l'aumône et de la charité envers les pauvres

 

 

 

Aboû Hourayra (رضي الله عنه), d'après le Prophète (صلى الله عليه و سلم) qui dit: 

 

"Tandis qu'un homme marchait sur une terre aride, il entendit une voix provenant d'un nuage:

 

"Arrose le jardin d'Untel".

 

Ce nuage se dirigea alors vers un terrain pierreux sur lequel il déversa son eau; or, un seul conduit reçut toute l'eau déversée. En suivant ce cours d'eau, l'homme trouva un cultivateur conduisant l'eau vers son jardin à l'aide d'une pelle.

 

"Comment t'appelles-tu, ô serviteur d'Allah?", demanda-t-il au cultivateur.

 

"Untel"- c'était en effet le même nom qu'il avait entendu provenant du nuage-.

 

Puis le cultivateur poursuivit: "Mais pourquoi, ô serviteur d'Allah, veux-tu savoir mon nom?"

 

"Eh bien! J'ai entendu une voix provenant du nuage dont vient l'eau que voici, ordonnant le nuage d'arroser ton jardin. Que feras-tu donc avec les fruits de ton jardin?"

 

"Après ce que tu m'as dit, reprit le cultivateur, sache que j'attends la récolte dont je fais l'aumône du tiers. Je garde un autre tiers pour la nourriture de ma famille, et ressème le tiers restant". 

 

Dans une autre version rapportée également par Mouslim:  " Je donne le tiers aux miséreux, aux mendiants et aux voyageurs."

 

 

(Rapporté par Mouslim dans son recueil (n°2984))

 

Titre: L'adoration et ses répercussions sur la vie du musulman

Auteur: Cheikh 'Abd Al Mouhsin Al'Abbad

Page: 53-55

Edition: Islamhouse

Retranscription : oumomeya

Site: rappel01.fr

Acheter le livre en ligne: www.daralmuslim.com

eau-copie-1.jpg

Voir les commentaires

Lorsque l'on désire conjurer le diable et ses mauvaises suggestions

Publié le par Oum Chaïma

 

Lorsque l'on désire conjurer le diable et ses mauvaises suggestions

Sheykh al-Qahtanî

 


141. Se réfugier auprès de Dieu contre lui. (Rapporté par Abû Dâwûd et Tirmidhî)

أَعـوذُ بِاللهِ مِنَ الشَّيْـطانِ الرَّجيـم

142. Faire l'appel à la prière (al-âdhan). (Rapporté par Bukhârî et Muslim)

143. Recourir au rappel de Dieu et réciter le Coran [1] (Rapporté par Muslim)

[1] "Ne faites pas de vos demeures des cimetières. Le diable ne pénètre pas dans une maison où la sourate La vache est récitée." disait le Prophète (Sallalahou alayhi wa salam). Entre autres moyens permettant de faire fuir le diable, on trouve les formules de rappel qu'il convient de prononcer le matin, le soir, avant de se coucher et au réveil, en entrant et en quittant son domicile, en entrant et en sortant de la mosquée. D'autres moyens sont reconnus comme le fait de réciter le verset du Trône, les deux derniers versets de la sourate La vache. De même, il est rapporté que celui qui dit: "Nulle divinité n'est digne d'être adorée en dehors de Dieu, Seul et sans associé. A Lui appartiennent la souveraineté absolue et la louange, et Il est Omnipotent", trouvera dans ces paroles une protection contre le diable. Comme il est enfin rapporté que l'appel à la prière fait fuir ce dernier. 

Titre: La citadelle du musulman
Auteur: Sheykh al-Qahtanî
Pages: 113
Edition: Tawhid
Retranscription: Oum Chaïma
Site: rappel01.fr
Acheter le livre en ligne: www.daralmuslim.com

Voir les commentaires