Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Al-Furqan (Le Discernement)

Publié le par Oum Abdillah

Al-Furqan

(Le Discernement)

 

Allah le Très Haut a donné au Coran le nom de al-Furqan, dans quatre versets de Son Livre Béni, à savoir :

 

« Qu’on exalte la Bénédiction de Celui qui a fait descendre le Livre de Discernement sur Son serviteur, afin qu’il soit un avertisseur à l’univers. » (al-Furqan :1)

 

« Et Il a fait descendre le Discernement. » (Al-´Imran :4)

 

« Le mois de Ramadan, au cour duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement ». (al-Baqara :185)

 

« Un Coran que Nous avons fragmenté, pour que tu le lises lentement aux gens. Et Nous l’avons fait descendre graduellement. » (al-Isra` : 106)

 

Al-Shawkani, qu’Allah lui fasse miséricorde, dit* ´Ali, Ibn Abbas, Ibn Mas´ud, Ubayy b. Ka´b, Qatada et al-Sha´bi lisent (farraqnahu) avec gémination : c’est-à-dire, Nous l’avons fait descendre progressivement et non en une seule fois.

 

La majorité (jumhur) lit (faraqnahu) sans redoublement : c’est-à-dire, Nous l’avons rendu évident, Nous l’avons explicité et Nous y avons fait la distinction entre le vrai et le faux.

 

Les exégètes diffèrent quand à la raison pour laquelle le Coran a été appelé al-Furqan. Les diverses opinions sont :

 

Il a ainsi été appelé parce que sa descente s’est effectuée de manière éparpillée. En effet, Allah le Très-Haut l’a fait descendre sur une période de plus de vingt ans, tandis que les autres livres sont descendus en une seule fois.

 

La preuve en est la lecture redoublée (farraqnahu).

 

Il a été ainsi nommé parce qu’il fait la distinction entre le vrai et le faux, le licite et l’illicite, le condensé et le développé, le bien et le mal, la voie droite et l’égarement, le fourvoiement et le bon sens, le bonheur et la souffrance, les croyants et les mécréants, les véridiques et les menteurs, les justes et les injustes.

 

C’est de là que ‘Umar b. al-Khattab, qu’Allah l’agrée, tire son nom al-Faruq.

 

La preuve en est dans la lecture du jumhur (faraqnahu) sans redoublement.

 

Ibn ´Ashur, qu’Allah lui fasse miséricorde, a expliqué la raison pour laquelle le Coran a été appelé al-Furqan. Il dit** : Le point de cette appellation d’al-Furqan est, qu’il se distingue des autres livres célestes par les nombreuses fois qu’il fait la différence entre le vrai et le faux. En effet le Coran renforce sa démarche par des preuves, des proverbes, etc. Il te suffit de voir les exposés sur l’unicité et les attributs d’Allah qu’il comporte, dont on ne trouve pas leur semblable dans la Torah et l’Evangile, tel que la Parole du Très-Haut :

 

« Il n’y a rien qui Lui ressemble. » (al-Shura :11)  

 

Le Sublime Coran discrimine entre une voie dans la vie et une autre, entre un engagement envers l’humanité et un autre. Ainsi, il décrète une voie claire, qui ne se mêle à aucune autre que l’humanité connue. Il est donc un différenciateur dans un sens large et grand, un différenciateur avec lequel prend fin la période des miracles matériels et commence la période des miracles intellectuels; prend fin la période des messages locaux et limités et s’amorce celle du message universel :

 

« Afin qu’il soit un avertisseur à l’univers. » (al-Furqan : 1) ***

 

On affirme que al-Furqan signifie le salut. C’est l’avis de ´Ikrima et de al-Suddi. Il a été ainsi nommé parce que les gens sont dans les ténèbres et les égarements, et n’ont trouvé le salut que par le Coran.

 

C’est ce sens que les exégètes ont accordé à la parole du Très-Haut :

 

« Et lorsque Nous avons donné à Moïse le Livre et le Discernement afin que vous soyez guidés. » (al-Baqara :53)****

 

Peu importe que le Sublime Coran soit appelé al-Furqan, parce que sa descente s’est échelonnée sur une période de plus de vingt ans, tandis que les autres livres d’Allah le Très-Haut sont descendus en une seule fois ; ou parce qu’il fait la distinction entre le vrai et le faux ; ou parce qu’il renferme la délivrance des ténèbres et des égarements, il s’agit d’une divergence de diversité qui démontre clairement la grandeur du Coran, ainsi que sa position élevée auprès d’Allah le Très-Haut, et son éminent statut.

 

 

*Fath al-qadir, 3/377

 

** Al-Tahrir wa al-tanwir, 1/71

 

***Fi zilal al-qur´an, 5/2547

 

****Al-Tafsir al-kabir, al-Razi 2/14.

 

Sources : « La Grandeur du Noble Coran » , al-Furqan Page 89., Daroussalam

Commenter cet article