Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le repentir de Umm Al-Banin bint ‘Abd Al-‘Aziz Ibn Marwan

Publié le par Ibn Djelaz

Le repentir de Umm Al-Banin bint ‘Abd Al-‘Aziz Ibn Marwan

Ibn Qudama Al Maqdissi

 

tendre la main 


Marwan ibn Muhammad relate : « ‘Azza, l’amante de Kuthayyir, entra chez Umm Al-Banin bint ‘Abd al-‘Aziz ibn Marwan, la sœur de ‘Umar. Celle-ci lui demanda : « Ô ‘Azza ! Que signifie cette parole de Kuthayyir :

 

Tout débiteur que je connais a réglé son créancier

Mais le créancier de ‘Azza souffre, car son paiement est différé

 

« De quelle dette parle-t-il ? » Elle répondit : « Fais-moi grâce ! » Umm al-Banin insista : « Tu dois absolument m’en informer. » ‘Azza expliqua alors : « Je lui avais promis un baiser. Il vint me voir pour que je tienne ma promesse, mais je m’en abstins à cause du péché. Je ne lui donnai pas satisfaction. » Umm al-Banin lui dit : « Acquitte-toi de ton dû et j’en assume le péché. »

 

Puis, elle se ressaisit, demanda pardon à Allah et affranchit quarante esclaves à cause de cette parole. A chaque fois qu’elle y pensait, elle pleurait au point de mouiller son voile, et s’écriait : « Si seulement ma langue était devenue muette au moment où j’avais prononcé cette parole. » Puis, elle se consacra à l’adoration, si bien qu’on en parla de son vivant, tant elle s’y adonnait avec assiduité. Elle refusa le lit du royaume et passa sa nuit en prière.

 

Chaque vendredi, elle partait sur son cheval dans la voie d’Allah. Elle faisait venir des femmes dévotes qui se réunissaient chez elles pour parler. Elle leur dit : « J’aime votre conversation, mais quand je me mets debout pour prier, je n’y pense plus. » Elle dit : « Le plus grand avare est celui qui se prive du paradis. » Elle affirma : « Chaque personne a un appétit pour quelque chose. Le mien se trouve dans la dépense et le don. Par Allah ! Certes, le don, le rapprochement et le maintien des liens pour Allah me sont plus chers qu’un délicieux repas, en cas de faim et la boisson fraîche en cas de soif. Comment gagner le bien si ce n’est par les bienfaits ! »

 

Elle eu une très belle conduite jusqu’à sa mort.

Qu’Allah le Très Haut lui fasse miséricorde.

 

Titre : Les Repentis

Auteur : Ibn Qudama Al Maqdissi

Editions : La Maktaba

Pages : 128-129

Retranscription : Ibn Djelaz

Site : www.rappel01.fr

Acheter le livre en ligne : www.daralmuslim.com

 

Commenter cet article