Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le repentir du peuple de Yunus

Publié le par Rappel01

Le repentir du peuple de Yunus, sur lui la paix et la bénédiction


yarab.jpg

 

 

Ibn 'Abbas relate : « Lorsque Yunus, sur lui la paix et la bénédiction, désespéra de la foi de son peuple, il invoqua son Seigneur contre eux. Il dit : « Seigneur ! Mon peuple a refusé tout autre chose que la mécréance ! Envoie Ton châtiment sur eux ! » Allah Tout Puissant l'informa : « Je vais envoyer le châtiment sur ton peuple. » Yunus les quitta aussitôt et les menaça du châtiment au bout de trois jours. Il s'en alla avec sa femme et ses deux jeunes enfants. Il se mit en route et les laissa. Il escalada une montagne d'où il pouvait voir les habitants de Ninive et guetta le châtiment. Allah Tout Puissant envoya Gabriel : « Va voir Malik, le gardien du Feu, et ordonne-Lui de tirer du vent pestilentiel (samum) de la Géhenne une quantité équivalente au poids d'un grain d'orge. Prends-le et va cerner les habitants de la ville de Ninive. » Gabriel s'en alla exécuter l'odre de son Seigneur Tout Puissant. Le peuple de Yunus vit de leurs propres yeux le châtiment, qui s'abbatit au moment dont Yunus avait fait part. »

 

Abu Al-Jald déclare : «  Lorsque le châtiment s'abbatit sur le peuple de Yunus, il se mit à planer au-dessus de leurs têtes comme les parties obscures de la nuit. » Ibn 'Abbas ajoute : « Quand ils eurent la conviction du châtiment, ils se repentirent de leurs péchés et comprirent que Yunus leur avait dit la vérité. Ils le cherchèrent, mais en vain. Ils se dirent : « Rassemblons-nous devant Allah et repentons-nous ! » Ils sortirent vers un lieu appelé Tall Al-Ramad (La colline de la Cendre) et Tall al-Tawba (la colline du Repentir). Mais il s'agit plutôt de Tall al-Ramad. En effet, ils sortirent tous, hommes, femmes et handicapés. Ils emmenèrent avec eux bétails et animaux, mirent d'un côté les nourrices et les nourrissons et de l'autre les animaux et leurs petits. Puis, ils mirent de la cendre sur leurs têtes et des épines sous leurs pieds. Ils portèrent le cilice et la laine, recherchèrent la protection d'Allah en élevant leurs voix avec les pleurs et les invocations. Allah Tout Puissant constata qu'ils étaient sincères. Les anges dirent : « Ô Seigneur ! Ta miséricorde a englobé toute chose ! Tu vas châtier ces adultes parmi les fils d'Adam, mais qu'en sera-t-il des petits et des animaux ? » Allah Tout Puissant répondit : « Ô Gabriel ! Enlève le châtiment qui pèse sur eux, car J'ai accepté leur repentir. » Allah Tout Puissant dit : « Si seulement il y avait, à part le peuple de Yunus, une cité qui ait cru et à qui sa croyance eut ensuite profité ! Lorsqu'ils eurent cru, Nous leur enlevâmes le châtiment d'ignominie dans la vie présente et leur donnâmes jouissance pour un certain temps. » (Yunus : 98).

 

Abu Al-Jald relate : « Quand le châtiment s'abbatit sur le peuple de Yunus et plana au-dessus de leurs têtes comme des parties obscures de la nuit, les intelligents d'entre eux se rendirent auprès d'un vieil homme, qui faisait partie de leurs érudits qui subsistaient encore. Ils dirent : « Le châtiment que tu vois s'est abbatu sur nous. Enseigne-nous une invocation que nous pourrons adresser à Allah, dans l'espoir qu'Il enlève cette punition. » Il conseilla : « Dites : « Ô Vivant, quand il n'y a plus de vivant ! Ô Vivant, qui redonne vie aux morts ! Ô Vivant ! Il n'y a de dieu que Toi ! » Allah Tout Puissant les délivra de cette peine. »

 

Titre : Les Repentis

Auteur : Ibn Qudama Al Maqdissi

Page : 51-54

Edition : LA MAKTABA

Retranscription : oumomeya

 

Acheter le livre en ligne : www.daralmuslim.com

Commenter cet article