Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les actes annulatifs de la prière

Publié le par Oum_chaïma

Les actes annulatifs de la prière

Ibn Baz

desert_11.jpg


Les actes annulatifs de la prière sont au nombre de huit:


1- Parler volontairement, étant conscient et au courant [du caractère illicite de cet acte]. Quant à l'oublieux et à l'ignorant, leur prière n'est pas annulée pour autant
2- Rire
3- Manger
4- Boire
5- Le dévoilement des parties intimes
6- Dévier complètement de la direction de la Qiblah
7- S'agiter démesurément et continuellement en prière
8- Perdre sa pureté rituelle
 
Après avoir mentionné les conditions de la prière, ses piliers, ses obligations et actes surérogatoires tant oraux que physiques, l'auteur cite ici les actes annulatifs de la prière afin que le musulman fasse attention à ne pas annuler cette dernière par ces actes qui sont au nombre de huit. En voici le détail:
 
1) Parler volontairement, étant conscient et au courant [du caractère illicite de cet acte]. Quant à l'oublieux et à l'ignorant, leur prière n'est pas annulée pour autant. Ceci découle de ce qui a été rapporté de Zayd ibn Al-Arqam qui a dit: " On nous ordonna de nous taire [durant la prière], et parler nous fut interdit" (1)
 
2) Rire: Ibn Al-Mundhir a dit: "Les savants sont unanimes sur le fait que rire annule la prière".
 
3) et 4) Manger et boire: Ibn Al-Mundhir a dit: "Tous les savants que nous connaissons sont unanimes  sur le fait que quiconque mange ou boit durant la prière obligatoire se doit de recommencer la prière".
 
5) Le dévoilement des parties intimes: couvrir ses parties intimes est une des conditions de validité de la prière. Or si la condition n'est pas remplie, l'objet de la condition - qui est ici la prière - devient invalide.
 
6) Dévier complètement de la direction de la Qiblah: en effet, une des conditions de validité de la prière est de s'orienter en direction de la Qiblah, comme vu plus haut.
 
7) S'agiter démesurément et continuellement en prière: si les mouvements sont nombreux et continuels, la prière est invalidée selon le consensus des savants ainsi que l'a affirmé l'auteur d'Al-Kâfî qui a dit: "Si les mouvements sont peu nombreux, la prière n'est pas invalidée... car le Prophète (Sallalahou alayhi wa salam) a porté Umâmah durant sa prière. Lorsqu'il se levait il la portait et la déposait avant de se prosterner...
De même, le Prophète (Sallalahou alayhi wa salam) s'avança et recula durant la prière de l'éclipse."
 
8) Perdre sa pureté rituelle: en effet, la pureté rituelle est une condition de validité de la prière. Si on invalide sa pureté rituelle, on invalide sa prière.
 
 
 
(1) Rapporté par Al-Bukhârî, Muslim et d'autres

 

 
Titre: Commentaire du livre Leçons importantes pour l'ensemble de la communauté - Réédition du livre: "notions indispensables à l'ensemble de la communauté"
Auteur: Cheikh Ibn Baz
Pages: Pages 66 - 67
Edition: Dar Al Muslim
Retranscription: Oum Chaïma

Site : www.rappel01.fr

Achetez le livre en ligne : www.daralmuslim.com

Commenter cet article