Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Enseignements à tirer de l’invocation de Younous –‘aleyhi salam-

Publié le par Abou 'Oumar

Les Enseignements à tirer de l’invocation de Younous –‘aleyhi salam-

 

Allah –te’ala- informe l’humanité toute entière en ces termes : « Et votre Seigneur dit : "Invoquez-Moi, Je vous répondrai. Ceux qui, par orgueil, se refusent à M'adorer entreront bientôt dans l'Enfer, humiliés ». [Sourate 40, Verset 60]

 

Dans ce verset Allah -aza wa jal-, de par Sa grâce et Sa miséricorde infinie, dit à Ses serviteurs de L'invoquer et promet de répondre à leurs invocations. Il est à noter également qu'Allah -'aza wa jal- nomme l'invocation comme étant une adoration.

 

Il est rapportée dans le Musnad de l'Imam Ahmad d'après An-Nu'man Ibn Bachir -Radiallahou 'anhouma- que le Prophète –sal Allahou 'aleyhi wa salam- a dit : « L'invocation c'est toute l'adoration », puis il récita le verset ci-dessus.

 

Il est rapporte que Soufyan At-Thawry –Rahimahoullah- disait : « Ô Toi, dont le serviteur le plus aimé est celui qui T'invoque perpétuellement, Toi dont le serviteur le plus détesté est celui qui ne T'invoque pas, et personne n'est ainsi si ce n'est Toi, ô mon Seigneur ». [Al Misbah Al Mounir]

 

Et ceci conformément à la parole du Prophète –Sal Allahou ‘aleyhi wa salam- rapportée dans Sounan At-Tirmizi d'après Abu Hourayra -RadiAllahou'anhou- : « Celui qui n'invoque pas Allah, Il se met en colère contre lui » [Authentifié par l'imam Al Albani dans Sahih Sounan At-Tirmizi]

 

Il est connu chez les savants de la sounna que les meilleures invocations sont celles qui ont été citées dans le Coran et dans la Sounna.

 

Al Qadi Ibn ‘Iyyad –Rahimaoullah- dit : « Allah a enseigné dans Son Livre pour Ses créatures des invocations, et le Prophète a enseigné à sa communauté des invocations dans sa Sounna, et ses invocations contiennent des enseignements sur trois plans :

 

Le Tawhid,

La science de la langue arabe,

Et le conseil sincère pour la communauté,

 

Il ne convient pas que l'on délaisse ces invocations prophétiques pour d'autres invocations ».

 

 

 Cheikh Al Islam Ibn Taymiya -Rahimaoullah a dit : « Il convient aux créatures d'invoquer par les invocations islamiques qui ont été rapportées dans le Coran et la Sounna , il ne fait aucun doute que c'est le meilleur, le chemin de la droiture, le chemin de ceux auxquels Allah a fait miséricorde parmi les Prophètes, les sincères, les martyrs et les pieux et quelles bonnes compagnies que ceux-là. » [fiqh al ad'iya wa al adhkar]
 

 

Parmi les invocations qui ont été rapportées dans le Coran et la Sounna il y a l'invocation du Prophète d'Allah -'aza wa jal- Jonas (Younous) -'aleyhi salat wa salam.

 

Allah –te’ala- nous relate son récit dans Son Livre: « Et Dhun-Nun (Jonas) quand il parti, irrité. Il pensa que Nous N'allions pas l'éprouver. Puis il fit, dans les ténèbres, l'appel que voici :

  

 « Pas de divinité à part Toi ! Pureté à Toi ! J'ai été vraiment du nombre des injustes. » [Sourate 21, Verset 87].

 

(Lâ ilaha ilâ ant, Soubhânaka, Inî kountou mina dhâlimîn)

  

Il est rapporté dans un hadith transmis dans le Mousnad de l'Imam Ahmad et le Sounan At-Tirmidhi d'après Sa'd Ibn Abi Waqas -Radiallahou 'anh- que le Prophète –Sal Allahou 'aleyhi wa salam- a dit : « L'invocation de Dhun-Nun quand il invoqua son seigneur depuis le ventre de la baleine: « Pas de divinité à part Toi ! Pureté à Toi ! J'ai été vraiment du nombre des injustes », Il n'est pas de serviteur invoquant par cette invocation sans qu'il ne soit exaucé. » [Hadith authentifié par l'Imam Al Albani]

 

L’invocation de Younous –Sal Allahou ‘aleyhi wa salam- est pleine d’enseignements, et elle est à méditer sur trois plans :

 

[Pas de divinité à part Toi]

L'affirmation que la divinité revient exclusivement à Allah -'aza wa jal-

 

[Pureté a Toi]

L'affirmation qu'Allah est au-dessus de toute imperfection

 

[J'ai été vraiment du nombre des injustes]

La demande du pardon par la reconnaissance du péché

 

L'affirmation de l'unicité divine et l'affirmation de la perfection divine reviennent en fait à affirmer toute perfection et à renier toute imperfection concernant Le Créateur qu'Il soit exalté.

 

Quand à la reconnaissance du péché cela implique la croyance en la loi religieuse car c'est elle qui détermine ce qui est un péché et ce qui ne l'est pas et qui détermine la punition et la récompense ce qui oblige le serviteur à couper court à la désobéissance et à retourner vers son Seigneur en se rendant compte de sa faiblesse, qu'il n'est qu'un simple serviteur dans l'éternel besoin de son seigneur.

 

Ibn Al Qayyim a dit : « Par cette dou'a le serviteur se rapproche de son seigneur par quatre voies :

 

le Tawhid

le Tanzih (Le fait d’exempter Allah –te’ala- d’imperfection)

la Servitude

la Reconnaissance du Péché

 

 

 

Wa Allahou ‘Alam in sawaban fa min Allah wa in khataan fa min nefsi wa cheytan

 

 

[Sources :

-al misbah al mounir fi tahzib tafsir ibn kathir, Cheikh Safiy Ar-Rahman Al Moubarkfuri 

-fiqh al ad'iya wa al azkar,  Cheikh Abdel Razaq Al Badr

-charh al ousoul at-thalatha, Cheikh 'Oubeid Al Jabiri]

Commenter cet article