Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pensées profondes

Publié le par Oum Abdillah

Pensées profondes

 Ibn Al Qayyim

·      Celui qui connaît sa personne s’attachera à la rectifier plutôt que s’intéresser aux défauts des gens. Et celui qui connaît son Seigneur, sera préoccupé par Lui plutôt que par ses passions.

·      La plus profitable des œuvres est celle pour laquelle tu fais fi des gens en étant sincère [envers Allah], et pour laquelle tu fais fi de ta propre personne en reconnaissant qu’il s’agit d’un bienfait d’Allah. Ainsi, tu ne dois voir dans l’œuvre accomplie nie ta personne ni les créatures.

 

Les gens entrent en enfer par trois portes :

·      La porte des ambiguïtés qui fait naître le doute concernant la religion d’ Allah.

·      La porte des désirs qui donne prééminence aux passions sur l’obéissance et la satisfaction d’Allah.

·      La porte de la colère qui pousse à maltraiter les créatures d’Allah.

 

Les bases de toutes erreur sont au nombre de trois :

·      L’orgueil qui a conduit Satan à l’état dans lequel il se trouve.

·      L’avidité qui a fait sortir Adam aleyhi salam du Paradis.

·      La jalousie qui a poussé l’un des fils d’Adam à tuer son frère.

 

Celui qui est préservé de ces trois choses est préservé du mal. La mécréance naît de l’orgueil, les péchés de l’avidité et la transgression et l’injustice de la jalousie.

 

·      Par sa sagesse, Allah a fait de chaque partie du fils d’Adam –apparente ou cachée –un outil répondant à une fonction. Et c’est dans cette utilisation [que cet outil] atteint la perfection : l’œil pour voir, l’oreille pour entendre, le nez pour sentir, la langue pour parle, le sexe pour s’accoupler, la main pour saisir, le pied pour marcher, le cœur pour l’unicité d’Allah et la connaissance, l’âme pour l’amour, la raison pour penser et méditer sur les conséquences des affaires religieuses et terrestres afin de pouvoir choisir ce qui convient d’être choisi et délaisser ce qui convient d’être délaisser.

·      L’homme qui réalise la plus mauvaise affaire est celui qui se préoccupe de sa personne  que d’Allah. Et plus perdant encore est celui qui se préoccupe des gens plutôt que de sa personne.

 

Sources : « Les Méditations d’ Ibn Al-Qayyim »,  N°38 page132, Editions Tawbah

Copié par Oum Abdillah de Genève

Commenter cet article