Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Revenir constamment vers Allah

Publié le par Ibn_Djelaz

Revenir constamment vers Allah

 

Ibn Al Jawzî

 pensees-precieuse-89

Ô pécheur ! Si tu ressens les souffles de la rétribution, ne multiplie pas le vacarme et ne dit pas : « Je me suis repenti et j’ai regretté. Pourquoi ne met-il donc pas fin à cette punition que j’exècre ? » Peut-être que ton repentir ne s’est pas pleinement réalisé, et la rétribution a un temps qui dure autant qu’une longue maladie, et que rien ne peut la faire cesser avant l’heure.

 

Entre « Adam désobéit à son Seigneur et s’égara »1 et « Adam reçut de son Seigneur des paroles, et Allah agréa son repentir »2 s’est écoulé un long moment.

 

Alors patiente, ô toi qui as commis une faute, jusqu’à ce que tes larmes traversent l’enveloppe de ton cœur impur. Lorsque la paume de la souffrance l’aura pressé et qu’on aura versé plusieurs fois de l’eau, alors seulement on le jugera purifié.3

 

Âdam –‘alayhi as-salam- a pleuré sa faute pendant trois cent ans 4. Ayyûb –‘alayhi as-salam- a été éprouvé pendant dix-huit ans. Ya’qûb –‘alayhi as-salam- a pleuré Yûsuf –‘alayhi as-salam- quatre-vingt ans. Les épreuves ont leur temps, puis elles cessent, mais parfois un châtiment peut durer jusqu’à la mort. Ainsi, tu dois rester constamment dans le sanctuaire du retour vers Allah –‘aza wa jal-, t’assoir à la manière du mendiant, faire du souci ta nourriture et des pleurs ta boisson, et peut-être verras-tu venir l’annonciateur de l’acceptation de ton repentir, et c’est ainsi que Ya’qûb –‘alayhi as-salam- le triste retrouva la vue. Si tu meurs prisonnier de ton chagrin, ta tristesse en ce monde peut remplacer celle de l’au-delà, et serait là pour toi un gain immense !

 

1 Sourate Ta-Ha, v.121

2 Sourate Al-Baqarah, v.37

3 i.e. : comme si le cœur du pécheur s’était sali et que les larmes du repentir et du retour vers Allah –‘aza wa jal- étaient l’eau purificatrice. En multipliant les lavages avec les larmes, jusqu’à ce qu’elles touchent l’ensemble du cœur, il devient pur et on peut accepter de lui ce repentir.

4 Les pieux prédécesseurs ont divergé sur cette durée, et rien d’authentique n’est rapporté du Prophète –sal Allahou ‘alayhi wa salam- à ce sujet

 

[Source : « Les pensées précieuses » Ibn Al Jawzî, Editions Tawbah, page 194]

Acheter le livre en ligne

Commenter cet article