Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sa manière de s'asseoir pour manger

Publié le par Oum Abdilaah

Sa manière de s'asseoir pour manger

Ibn Al-Qayyim 

 

jeunedawud

 

Il est rapporté authentiquement que le Prophète a dit « Je ne mange pas appuyé -muttaki'an- »[1]

Il a également dit : « Je m'assois comme s'assoit un humble serviteur et je mange comme mange un humble serviteur » [2]

Ibn Mâja rapporte dans ses sunan que le Prophète a interdit de manger étendu sur le ventre [3]. 

 

L'ittikâ' (l'appuiement) a été expliqué par le fait de s'asseoir les jambes croisées, ou de s'asseoir accoudé à une chose, ou de s'asseoir sur le côté. L'une de ces positions, à savoir le fait de s'asseoir sur le côté, nuit au mangeur, car elle empêche les aliments de passer normalement à travers les voies digestives, retarde leur arrivée à l'estomac et exerce une pression sur celle-ci, ce qui empêche le cardia de maîtriser son ouverture pour permettre le passage des aliments. En plus, l'estomac se courbe, ce qui rend difficile l'arrivée des aliments. 

 

Le Prophète mangeait assis par terre, les genoux repliés devant lui.  Quant aux deux autres positions, elles sont caractéristiques des tyrans et elles sont incompatibles avec l'état de servitude. C'est pourquoi le Prophète a dit « Je m'assois comme s'assoit un humble serviteur »[4] 

 

Il est rapporté qu'il s'asseyait pour manger en s'appuyant sur ses genoux et en mettant la plante du pied gauche sur le dos du pied droit par modestie et bon comportement devant son Seigneur et par respect de la nourriture et de son compagnon de table. Cette position est la meilleure et la plus bénéfique, car tous les organes sont dans leur position naturelle selon laquelle Allah les a créés, en plus de sa conformité à la bienséance. La meilleure manière pour l'homme de se nourrir est lorsque ses organes sont dans leur position naturelle. Or cela ne peut se réaliser que si son dos est dressé de manière naturelle. 

 

La pire des positions pour manger c'est le fait de s'appuyer sur le flanc.  En effet, cette position s'accompagne d'un rétrécissement de l'oesophage et des organes de déglutition, comme nous l'avons précédemment mentionné, et l'estomac ne reste pas dans sa position naturelle, car du côté du ventre, il est compressé par le sol et du côté du dos par le diaphragme qui sépare l'appareil digestif de l'appareil respiratoire. 

 

Si l'ittika' (l'appuiement) dont il est question dans le hadith ci-dessus, est le fait de s'accouder aux coussins et aux traversins, alors ce hadith signifie que quand le Prophète mangeait, il ne s'appuyait pas sur les coussins et les traversins comme le font les tyrans et ceux qui veulent manger excessivement, mais  il ne mangeait que ce qui lui suffisait à la manière d'un humble serviteur. 

 

 

[1] Hadith rapporté par Al-Bukhârî (numéro 5399). 

[2] Hadith rapporté par Abû Ash-Shaykh dans son livre « (akhlâq an-nabiyy (numéro 612), Al-Baghawî dans son livre « sharh as-sunna ». Al-Haythamî dans « majma' az-zawâ'id » (9/19). Le shaykh al-Albânî le qualifie d'authentique : voir « silsilatu-l-ahâdith as-sahîha » (numéro 544). 

[3] Hadith rapporté par Abû Dâwûd (numéro 3774) et Ibn Mâja (numéro 3370). Le shaykh AI-Albânt le qualifie d'authentique : voir « silsilatu-l-ahâdith as-sahîha (numéro 2394).  

[4] Hadith rapporté par Muslim (numéro 2044)

 

 

Titre: Commentaires sur L'Authentique de la Médecine Prophétique 

Auteur: Ibn Al-Qayyim - Vérification des Hadith selon les avis des Shaykh-s : Al Albâni , Al Arna'ût, Al ‘Adawî, Al Hilâli

Pages: 205-206

Edition: ALMADINA

Retranscription: Oum Abdilaah

Site : www.rappel01.fr

Acheter le livre en ligne : www.daralmuslim.com

Commenter cet article