Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #fiqh tag

Sa manière de s'asseoir pour manger

Publié le par Oum Abdilaah

Sa manière de s'asseoir pour manger

Ibn Al-Qayyim 

 

jeunedawud

 

Il est rapporté authentiquement que le Prophète a dit « Je ne mange pas appuyé -muttaki'an- »[1]

Il a également dit : « Je m'assois comme s'assoit un humble serviteur et je mange comme mange un humble serviteur » [2]

Ibn Mâja rapporte dans ses sunan que le Prophète a interdit de manger étendu sur le ventre [3]. 

 

L'ittikâ' (l'appuiement) a été expliqué par le fait de s'asseoir les jambes croisées, ou de s'asseoir accoudé à une chose, ou de s'asseoir sur le côté. L'une de ces positions, à savoir le fait de s'asseoir sur le côté, nuit au mangeur, car elle empêche les aliments de passer normalement à travers les voies digestives, retarde leur arrivée à l'estomac et exerce une pression sur celle-ci, ce qui empêche le cardia de maîtriser son ouverture pour permettre le passage des aliments. En plus, l'estomac se courbe, ce qui rend difficile l'arrivée des aliments. 

 

Le Prophète mangeait assis par terre, les genoux repliés devant lui.  Quant aux deux autres positions, elles sont caractéristiques des tyrans et elles sont incompatibles avec l'état de servitude. C'est pourquoi le Prophète a dit « Je m'assois comme s'assoit un humble serviteur »[4] 

 

Il est rapporté qu'il s'asseyait pour manger en s'appuyant sur ses genoux et en mettant la plante du pied gauche sur le dos du pied droit par modestie et bon comportement devant son Seigneur et par respect de la nourriture et de son compagnon de table. Cette position est la meilleure et la plus bénéfique, car tous les organes sont dans leur position naturelle selon laquelle Allah les a créés, en plus de sa conformité à la bienséance. La meilleure manière pour l'homme de se nourrir est lorsque ses organes sont dans leur position naturelle. Or cela ne peut se réaliser que si son dos est dressé de manière naturelle. 

 

La pire des positions pour manger c'est le fait de s'appuyer sur le flanc.  En effet, cette position s'accompagne d'un rétrécissement de l'oesophage et des organes de déglutition, comme nous l'avons précédemment mentionné, et l'estomac ne reste pas dans sa position naturelle, car du côté du ventre, il est compressé par le sol et du côté du dos par le diaphragme qui sépare l'appareil digestif de l'appareil respiratoire. 

 

Si l'ittika' (l'appuiement) dont il est question dans le hadith ci-dessus, est le fait de s'accouder aux coussins et aux traversins, alors ce hadith signifie que quand le Prophète mangeait, il ne s'appuyait pas sur les coussins et les traversins comme le font les tyrans et ceux qui veulent manger excessivement, mais  il ne mangeait que ce qui lui suffisait à la manière d'un humble serviteur. 

 

 

[1] Hadith rapporté par Al-Bukhârî (numéro 5399). 

[2] Hadith rapporté par Abû Ash-Shaykh dans son livre « (akhlâq an-nabiyy (numéro 612), Al-Baghawî dans son livre « sharh as-sunna ». Al-Haythamî dans « majma' az-zawâ'id » (9/19). Le shaykh al-Albânî le qualifie d'authentique : voir « silsilatu-l-ahâdith as-sahîha » (numéro 544). 

[3] Hadith rapporté par Abû Dâwûd (numéro 3774) et Ibn Mâja (numéro 3370). Le shaykh AI-Albânt le qualifie d'authentique : voir « silsilatu-l-ahâdith as-sahîha (numéro 2394).  

[4] Hadith rapporté par Muslim (numéro 2044)

 

 

Titre: Commentaires sur L'Authentique de la Médecine Prophétique 

Auteur: Ibn Al-Qayyim - Vérification des Hadith selon les avis des Shaykh-s : Al Albâni , Al Arna'ût, Al ‘Adawî, Al Hilâli

Pages: 205-206

Edition: ALMADINA

Retranscription: Oum Abdilaah

Site : www.rappel01.fr

Acheter le livre en ligne : www.daralmuslim.com

Voir les commentaires

Marier une fille avec celui qu'elle n'aime pas

Publié le par Ibn Djelaz

Marier une fille avec celui qu'elle n'aime pas

Cheikh Sa'di

fleure

 

 

Question à Cheikh Sa'di :

Est-il permis de marier une fille avec celui qu'elle n'aime pas ?

 

Réponse :

Ni son père ni sa mère n'ont le droit de la contraindre à se marier, même s'ils sont satisfaits de la religiosité du prétendant.

 

Fatawa S'adiyya (489)

 

Titre : Mariage Islamique, en questions-réponses

Auteur : Groupe de savants

Page : 98

Editions : Dar Al Muslim

Retranscription par : Ibn Djelaz

Site : www.rappel01.fr

 

Acheter le livre en ligne : www.daralmuslim.com

Voir les commentaires

Regarder celle qu'on veut épouser : règles et limites

Publié le par Ibn Djelaz

Regarder celle qu'on veut épouser : règles et limites

 

Cheikh Al Albani

 

fleure

 

 

 

Question à Cheikh Al Albani :

Est-il permis à l'homme de regarder la femme qu'il souhaite épouser ou demander en mariage?

 

Réponse :

Il lui est permis de la regarder s'il se met d'accord à ce sujet avec le tuteur de cette femme. Il pourra donc voir son visage et ses mains. Par contre, s'il la voit à son insu, c'est-à-dire furtivement, sans qu'ils ne se soient entendus sur cela au préalable, il lui sera permis de regarder ce qui l'incitera à l'épouser.

 

Il y a donc deux cas de figure :

 

  • Soit la fille en est informée et le tuteur lui donne la permission et dans ce cas il ne regarde que son visage et ses mains.

  • Ou alors la fille n'est pas au courante et son tuteur n'a pas donné son accord pour se faire et dans ce cas il regardera ce qu'il pourra de cette fille. C'est ce qu'on déduit du hadith de Jabir et d'autres hadiths.

 

Par contre, s'arranger avec le tuteur pour que le prétendant voie la fille alors que celle-ci est chez elle, dévêtue, sans son voile, cela n'est pas permis.

 

 

Titre : Mariage Islamique, en questions-réponses

Auteur : Groupe de savants

Page : 117-118

Editions : Dar Al Muslim

Retranscription par : Ibn Djelaz

Site : www.rappel01.fr

 

Acheter le livre en ligne : www.daralmuslim.com

Voir les commentaires

Un couple marié, qui embrasse l'Islam, doit-il renouveler son contrat de mariage

Publié le par Ibn Djelaz

Un couple marié, qui embrasse l'Islam, doit-il renouveler son contrat de mariage1

 

Cheikh Al Albani

fleure

 

 

Question à Cheikh Al Albani :

Doit-on renouveler le contrat de mariage si les deux époux se convertissent à la religion musulmane ?

 

Réponse :

Le contrat de mariage n'a pas à être renouvelé. Lorsque Abu Rabih ibn el'As, le mari de Zeinab, la fille du Prophète -sal Allahou alayhi wa salam-, est entré en Islam, le Prophète -sal Allahou alayhi wa salam- n'a pas renouvelé le contrat de mariage qui le liait à sa fille mais les deux époux ont continué à vivre comme ils le faisaient jusque là.

 

1 [Titre original de la fatwa dans le livre :« Ils se convertissent ... ». Il titre a été changé car hors contexte il n'avait plus de sens]

 

Titre : Mariage Islamique, en questions-réponses

Auteur : Groupe de savants

Page : 152

Editions : Dar Al Muslim

Retranscription par : Ibn Djelaz

Site : www.rappel01.fr

 

Acheter le livre en ligne : www.daralmuslim.com

Voir les commentaires

J'éduque mon enfant

Publié le par Rappel01

 

J'éduque mon enfant

Umm abd ar-rahman Al-athariya

 

Mon frère éducateur, ma soeur éducatrice:

Les méthodes éducatrices que l'Islam a instituées pour éduquer l'enfant spirituellement et éthiquement, et pour le former psychologiquement et socialement ont donc été exposées.

1- L'éducation par le modèle octroie à l'enfant les meilleurs caractères et le plus complet des tempéraments.

2- L'éducation par l'exhortation permet à l'enfant d'être touché par la parole douce, le sage conseil, le récit à but éducatif, et le dialogue captivant.

3- L'éducation par la vigilance bonifie l'enfant, améliore son âme et perfectionne ses caractères et son éthique.

4- L'éducation par l'habitude permet à l'éducateur d'agir comme un sculpteur qui graverait sur la roche: personne ne pourra alors effacer les traces laissées par la gravure.

5- L'éducation par la punition est dissuasive pour l'enfant qui délaissera alors les mauvaises attitudes et les vils comportements. Quant à l'éducation par la récompense, elle permet d'inculquer chez l'enfant les bonnes habitudes, l'encourage, et l'incite à accomplir de bonnes oeuvres, à se parer d'une éthique exemplaire et à se conformer à la religion.

6- L'éducation par la dépense d'énergie oriente l'enfant vers ce qu'Allah aime et agrée, mais aussi vers ce que son âme aime et pour lequel elle s'apaise. 

7- L'éducation par l'occupation du temps libre permet à l'enfant de s'activer et de délaisser la paresse en construisant et en participant à l'édification de la civilisation musulmane.

8- L'éducation par le biais des incidents attendrit les coeurs insensibles à l'exhortation et aux paroles et qui ne sont touchés que par les décrets divins facilitant ainsi le chemin du bien pour les âmes insouciantes, car Il est le plus sages des juges. 

Il ne vous reste donc plus qu'à mettre en application ces méthodes et c'est d'Allah que nous implorons l'aide, car il est le meilleur des soutiens. 

Qu'Allah fasse l'éloge de notre Prophète Muhammad, de sa famille et de tous ses compagnons.

Titre: J'éduque mon enfant
Auteur: Umm abd ar-rahman Al-athariya
Pages: 133 -135
Edition: Dar al muslim
Retranscription: Oum chaïma
Site: rappel01.fr
Acheter le livre en ligne: www.daralmuslim.com

Voir les commentaires

Baisser le regard

Publié le par Rappel01

      Baisser le regard:

Cheykh Abdallah Ibn Jarrallah Al-Jarrallah

 

Allah (Azza wa jal) dit: 

{.قُل لِّلْمُؤْمِنِينَ يَغُضُّوا مِنْ أَبْصَارِهِمْ وَيَحْفَظُوا فُرُوجَهُمْ ذَلِكَ أَزْكَى لَهُمْ إِنَّ اللَّهَ خَبِيرٌ بِمَا يَصْنَعُونَ}

{Dis aux croyants de baisser leur regard et de garder leur chasteté. C'est plus pur pour eux. Allah est certes parfaitement Connaisseur de ce qu'ils font.} [1]

Cette injonction divine s'adresse à la fois à l'homme et à la femme; Allah (azza wa jal) a ordonné aux croyants et aux croyantes de baisser leur regard devant tout ce qui est interdit. Et puisque le fait de donner libre cours à son regard peut être un moyen qui mène à la fornication, Il leur a prescrit de préserver leurs sexes de l'adultère et de les préserver des regards, et a annoncé que telles précautions constituent ce qu'il y a de plus pur pour leurs oeuvres et leurs coeurs; qu'il (azza wa jal)connait parfaitement tout qu'ils font et va leur offrir la meilleure récompense. 

1. Le verset suivant s'adresse encore plus directement aux femmes en leur ordonnant de baisser le regard, de garder leur chasteté et de ne pas montrer leurs atours aux hommes étrangers. 

{.وَقُل لِّلْمُؤْمِنَاتِ يَغْضُضْنَ مِنْ أَبْصَارِهِنَّ وَيَحْفَظْنَ فُرُوجَهُنَّ وَلَا يُبْدِينَ زِينَتَهُنَّ إِلَّا مَا ظَهَرَ مِنْهَا}

{Et dis aux croyantes de baisser les yeux et de garder leur chasteté; de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît.} [2]

Allah (azza wa jal) dit également: 

{.وَلاَ تَقْفُ مَا لَيْسَ لَكَ بِهِ عِلْمٌ إِنَّ السَّمْعَ وَالْبَصَرَ وَالْفُؤَادَ كُلُّ أُولـئِكَ كَانَ عَنْهُ مَسْؤُولاً}
{L'ouie, la vue et le coeur; sur tout cela on sera interrogé} [3]

Allah (azza wa jal) nous informe que l'homme est responsable de ce qu'il voit, de ce qu'il entend, et de ce que sa conscience renferme. Est-ce licite? Est-ce interdit? Qu'il prépare donc une réponse correcte à ces questions et ce en se contrôlant sur ce qu'il entend, observe et sur ce qu'il pense. 

2. Le Prophète (Sallalahou alayhi wa salam) a dit:"Il a été écrit pour le fil d'Adam la part d'adultère qu'il commettra, et l'adultère des yeux, est le regard." [4] 

3. Jarir Ibn Abdullah (radhiallahu 'anhu) rapporte après avoir interrogé le Prophète (Sallalahou alayhi wa salam) un jour sur le regard par surprise. Il lui répondit :"Détourne ton regard!" [5] 

Le regard par surprise désigne le fait de regarder quelque chose ou quelqu'un par inadvertance. [6]

4. Chère soeur musulmane, de la même manière qu'il incombe à l'homme de baisser ses yeux en présence de femmes, il incombe aussi à la femme de baisser son regard en présence d'hommes autres que son mari ou ses proches parents avec lesquels le mariage est prohibé, sauf en cas de nécessité ou de force majeure. Le regard est une flèche empoisonnée parmi les flèches du Diable. Toutes les histoires débutent par un regard; de plus les yeux commettent l'adultère et leur adultère est le regard, comme indiqué précédemment. 

[1] S. An-Nur (24)/v 30.
[2] S. An-Nur (24)/v 31.
[3] S. Al-'Isra' (17)/v 36.
[4] Rapporté par Al-Boukhari et Moslim
[5] Rapporté par Moslim
[6] Cf. Les jardins des vertueux de l'imam Al Nawawi (p.681)

Titre: La responsabilité de la femme musulmane
Auteur: Cheykh Abdallah Ibn Jarrallah Al-Jarrallah
Pages: 42 à 45
Edition: Assia
Retranscription: Oum Chaïma
Site: rappel01.fr
Acheter le livre en ligne: www.daralmuslim.com

Voir les commentaires

Un jour d'adoration

Publié le par Rappel01

Un jour d'adoration
khaf.jpg

L'érudit Ibn Kathîr (rahimahou allah) a dit: " Al-Jumu'a s'appelle ainsi parce qu'elle est dérivée d'al-Jam' ( la réunion). En effet, les Musulmans se réunissent une fois par semaine en ce jour dans les grandes assemblées... Allah (soubhana wa ta ala ) a ordonné en outre aux croyants de se réunir pour L'adorer, Il  (soubhana wa ta ala ) a dit: {Ô croyants, quand l'appel à la prière du jour du vendredi retentit, rendez-vous à l'évocation d'Allah} Coran, al-Jumu'a:9

C'est à dire: tournez-vous, concentrez-vous et dirigez-vous vers cette prière, non pas hâtez-vous...accourir à la prière étant interdit".

Al Hasan al-Basrî (rahimahou allah)a dit:" Par Allah (3azza wa jal), il ne s'agit nullement de la manière de marcher - il n'est ordonné de se rendre à la prière qu'avec quiétude et calme - mais plutôt de la manière d'y aller avec le coeur, l'intention et humilité [1]".

Ibn al-Qayyim (rahimahou allah) dit: "Le vendredi est un jour d'adoration et est pour les jours ce qu'est le Ramadan pour les mois, le moment pendant lequel Allah (soubhana wa ta ala ) exauce les invocations en ce jour équivaut à la nuit du Destin pendant le Ramadan [2]".

[1] Tafsîr Ibn Kathîr t.4 p.385-386.
[2] Zâd al Ma'ad t.1 p.398.

Titre: Le Vendredi Règles , Bienséances et Mérites
Auteur: Khâlid Abû Sâlih
Pages: 8 - 9
Edition: Al Hadîth Editions
Retranscription: Oum Chaïma
Site: rappel01.fr
Acheter le livre en ligne: www.daralmuslim.com

Voir les commentaires

L'expression: "Point de honte en religion"

Publié le par Rappel01

images.jpg
Question n°251: Dans quelle mesure l'expression: "Point de honte en religion" est-elle juste? 

Réponse: Nous trouvons une preuve identique à cette expression - si elle toutefois comprise correctement - dans une parole rapportée dans le Sahîh de Muslim, c'est la parole de 'Aïsha (radhia Allâhou anha ):

"Qu'Allah fasse miséricorde aux femmes des Ansâr, leur pudeur ne les a point empêchées d'apprendre leur religion." [1]

Mais cette expression nécessite une restriction car les paroles transmises s'expliquent les unes les autres. Nous disons donc que si cette expression est formulée lors d'une recherche scientique - une question- ou dans le cadre de l'apprentissage de la religion ou placée dans un contexte adéquat, elle est alors correcte. 

Mais dire: "Point de honte en religion" sans aucune restriction, alors non car: 

"La pudeur fait partie de la foi" [2] comme dit le Prophète (Sallalahou alayhi wa salam)

1. Rapporté par Ahmad, t.6 p.147; Muslim, t.I p.261 et Abû Dâwud, n°316.
2. Rapporté par Muslim, t.I, p.63; al-Tarmidhî, n°2615 et Ibn Mâjah, n°58.
Titre: Recueil de  fatwas concernant les femmes
Auteur: Sheikh al-Albânî 
Page: 279
Edition: Al hadith editions
Retranscription: Oum chaïma
Site: rappel01.fr
Acheter le livre en ligne: www.daralmuslim.com

Voir les commentaires

La femme qui a ses menstrues peut-elle lire ou réciter le Qur'an?

Publié le par Rappel01

Question: La femme qui a ses menstrues peut-elle lire ou réciter le Qur'an? 

Cheykh Abdallah Ibn Jarrallah Al-Jarrallah


Réponse: Les avis des savants sont partagés sur ce sujet également. Toutefois, il est préférable que la femme qui a ses menstrues évite de réciter le Qur'an à haute voix sauf en cas de nécessité, comme c'est le cas par exemple d'une enseignante ou d'une étudiant. En revanche, il n'y a pas de mal à ce qu'elle fasse la récitation silencieuse sans prononciation et qu'elle médite le Qur'an.

Titre: La Responsabilité de la femme musulmane
Auteur: Cheykh Abdallah Ibn Jarrallah Al-Jarrallah
Edition: Assia
Pages: 148
Retranscription: Oum Chaïma
Site: rappel01.fr
Acheter le livre en ligne: www.daralmuslim.com

Voir les commentaires

La différence entre "entendre" et "écouter"

Publié le par oumomeya

La différence entre "entendre" et "écouter"

Umm'Abdillah Al WAdi'iyya
ecoute.gif

Cheikh Al-Islâm Ibn Taymiyyah, qu'Allah lui fasse miséricorde, notamment dans Majmou'Al-Fatâwâ (21/212), explique que ce qui est interdit est d'écouter, non d'entendre (les paroles et les sons illicites). Ainsi, selon l'avis unanime des savants de l'islam, si un homme, sur son chemin, entend sans le vouloir des paroles de mécréance, des mensonges, de la médisance, un chant, ou de la flûte, il ne commet aucun péché. En revanche, s'il s'assied et se met à écouter ces choses répréhensibles, sans les réprouver dans son coeur ou par ses paroles, et sans y mettre fin par ses actes, il commet un péché. Les savants sont également unanimes à ce sujet. Ainsi, le Très Haut dit à ce sujet: 

[Quand tu vois ceux qui s'engagent dans des discussions au sujet de Nos versets, détourne-toi d'eux jusqu'à ce qu'ils entament une autre discussion. Et si Satan te fait oublier, alors, dès que tu te rappelles, ne reste pas avec les injustes. Il n'incombe nullement à ceux qui sont pieux de rendre des comptes pour ces gens-là. Mais c'est à titre de rappel, afin qu'ils craigent Allah] 1.
Et Il dit: 

[Dans le Livre, Il vous a déjà révélé ceci: lorsque vous entendez des gens renier les versets d'Allah et s'en railler, ne vous asseyez pas avec eux tant qu'ils ne changent pas de discussion. Sinon, vous seriez comme eux] 2. 

Dans ce dernier verset, Allah a mis au même niveau celui qui écoute des paroles répréhensibles sans les condamner et celui qui les prononce. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle on dit que celui qui écoute quelqu'un médire d'un autre (sans le condamner) lui est associé dans le péché.
On rapporte également ces paroles:
"Quiconque est témoin d'un péché qu'il réprouve est à l'image de celui qui n'en a pas été le témoin. Et quiconque n'est pas témoin d'un péché qu'il ne réprouve pas est à l'image de celui qui en a été témoin."
Quant à celui qui en est témoin par nécessité ou contrainte, il doit le condamner dans son coeur, conformément aux paroles du Prophète (salallah'alayhi wa salam): "Que celui, parmi vous, qui voit une chose répréhensible agisse pour y mettre un terme, s'il ne le peut pas, alors qu'il se contente de la condamner oralement, et s'il ne le peut pas, alors qu'il la réprouve dans son coeur, et c'est là le plus bas degré de la foi." Ainsi, si un homme passe dans la rue et entend du Coran sans l'écouter, il n'en sera pas récompensé. Car seul est récompensé celui qui a l'intention d'écouter, comme le dit le
Très Haut: 
[Quand le Coran est récité, prêtez-lui l'oreille et observez le silence, afin que miséricorde vous soit faite] 3.

Et, à Moïse, Il a dit: 

[Ecoute donc ce qui va être révélé] 4.

Note:
1) Sourate Al-An'âm, versets 68-69.
2) Sourate An-Nisâ', verset 140.
3) Sourate Al-A'râf, verset 204.
4) Sourate Ta-Ha, verset 13.

Titre: Les ruses de Satan
Auteur: Umm'Abdillah Al WAdi'iyya
Page: 210-211
Edition: Dar al muslim
Retranscription: oumomeya
Site: rappel01.fr
Acheter le livre en ligne: www.daralmuslim.com

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 > >>