Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #minhaj tag

Le fait d'innover est de deux types

Publié le par Ibn_Djelaz

Le fait d'innover est de deux types

Cheikh Al Fawzan

 

Le fait d'innover est de deux types :

 

1- Innover dans les habitudes telles que les inventions modernes. Cela est permis car la permission est la règle générale concernant les habitudes.

 

2- Innover dans la religion, ceci est interdit car la règle qui concerne la religion est de se conformer strictement à la révélation. Le Prophète -sal Allahou 'alayhi wa salam- a dit :

 

« Celui qui introduit dans notre affaire-ci [notre religion] ce qui n'en fait pas partie, son acte sera rejeté. » [Rapporté par al-Bukhari et Muslim]

 

Et dans une autre version :

« Celui qui commet un acte qui n'est pas conforme à notre affaire, son acte sera rejeté. » [Rapporté par Muslim]

 

 

Titre: Le dogme du Monothéisme

Auteur: Cheikh Al Fawzan

Edition: Al Hadîth éditions

Pages: 267

Retranscription : Ibn_Djelaz

site : rappel01.fr

Acheter le livre en ligne : www.daralmuslim.com

 

Voir les commentaires

En effet, vous avez dans le Messager d'Allah un excellent modèle

Publié le par Ibn_Djelaz

En effet, vous avez dans le Messager d'Allah un excellent modèle

Ibn Kathir

 

 

{En effet, vous avez dans le Messager d'Allah un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allah et au jour Dernier et invoque Allah fréquemment}

 

[Le Coran, 33;21]

 

Ibn Kathir (qu'Allah lui accorde Sa Miséricorde) a dit :

 

« Ce noble verset constitue un fondement essentiel en ce qui concerne l'importance de suivre le modèle du Messager d'Allah -sal Allahou 'alayhi wa salam- dans ses paroles, ses actes et ses états.

 

Ainsi, Allah -ta'ala- a ordonné aux gens de le suivre, le jour de la bataille des coalisés [al-Ahzab], dans son endurance, dans son appel à l'endurance, dans sa lutte, son combat et dans l'attente de la victoire de la part de son Seigneur -ta'ala-.

 

Que Ses prières et Son salut soient toujours sur le Prophète -sal Allahou 'alayhi wa salam- jusqu'au jour de la Rétribution ».

 

 

Titre: Le dogme du Monothéisme

Auteur: Cheikh Al Fawzan

Edition: Al Hadîth éditions

Pages: 239

Retranscription : Ibn_Djelaz

site : rappel01.fr

Acheter le livre en ligne : www.daralmuslim.com

Voir les commentaires

L'invocation de la prière de la consultation

Publié le par oumchaïma

 

 

L'invocation de la prière de la consultation

 istikhara.jpg

 

Jâbir Ibn 'Abdallah (que Dieu l'agrée) a dit:

 

"Le Messager de Dieu (Sallalahou alayhi wa salam) nous enseignait la (prière) de consultation dans toutes nos affaires terrestres, de la même manière qu'il nous enseignait une sourate du Coran. Ainsi nous a-t-il dit: 

 

"Lorsque l’un de vous envisage d'entreprendre une chose, qu’il accomplisse alors, en dehors des prières obligatoires, deux rak'at et qu’il dise ensuite :

 

"Ô Seigneur! Je cherche conseil auprès de Ta science, et la capacité (d'entreprendre mon projet) auprès de Ta toute puissance. Je t'implore de me combler de Ton immense grâce. Car Tu es certes Omnipotent et je ne puis rien, Omniscient et j'ignore tout. Et Tu es certes le Grand Connaisseur de l'inconnu. Ô Seigneur! Si Tu sais que (cette chose, cette affaire) - que l'on explicite - représente pour moi un bien dans ma religion, dans ma vie présente et future, alors prescris-la-moi, facilite-m'en l'aboutissement et accorde-lui Ta bénédiction. Mais si Tu sais que (cette chose, cette affaire) - que l'on explicite - serez néfaste pour moi, dans ma religion, dans ma vie présente et future, alors détourne moi d'elle. Accorde moi le bien où qu'il soit et rends-m'en ensuite satisfait." " 

 

(Rapporté par Bukhârî)

 

Et il n'est personne qui puisse nourrir des regrets après qu'il ait consulté le Créateur, cherché conseil auprès de ses frères et soeurs croyants, agi avec précaution et minutie. Dieu dit en effet: "[...] Et consulte-les à propos des affaires. Puis, une fois que tu t'es décidé, place toute ta confiance en Dieu [...]" Coran 3/159

 

 

 

اللّهُـمَّ إِنِّـي أَسْتَخيـرُكَ بِعِاْـمِك، وَأسْتَقْـدِرُكَ بِقُـدْرَتِـك، وَأَسْـألُـكَ مِنْ فَضْـلِكَ العَظـيم، فَإِنَّـكَ تَقْـدِرُ وَلا أَقْـدِر، وَتَـعْلَـمُ وَلا أَعْلَـم، وَأَنْـتَ عَلاّمُ الغُـيوب، اللّهُـمَّ إِنْ كُنْـتَ تَعْـلَمُ أَنَّ هـذا الأمْـرَ- وَيُسَـمِّي حاجَتَـه - خَـيْرٌ لي في دينـي وَمَعـاشي وَعاقِـبَةِ أَمْـري،(عَاجِلِهِ وَ آجِلِهِفَاقْـدُرْهُ لي وَيَسِّـرْهُ لي ثـمَّ بارِكْ لي فيـه، وَإِنْ كُنْـتَ تَعْـلَمُ أَنَّ هـذا الأمْـرَ شَـرٌ لي في دينـي وَمَعـاشي وَعاقِـبَةِ أَمْـري،(عَاجِلِهِ وَ آجِلِهِفَاصْرِفَهُ عَنِّي وَاصْرِفْنِي عَنْهُ وَاقْـدُرْ لي الخَـيْرَ حَيْـثُ كانَ ثُـمَّ أَرْضِـني بِـه

 

 

Titre: La citadelle du musulman

Auteur: Shaykh Al-Qahtânî

Pages: 67-68

Edition: Tawhid

Retranscription: Oum Chaïma

Site internet : www.rappel01.fr

 

Acheter le livre en ligne : www.daralmuslim.com

Voir les commentaires

L'importance du modèle dans l'éducation

Publié le par oum chaïma

L'importance du modèle dans l'éducation

Umm Abd ar-rahman Al-Athariya
jeune_pousse.jpg
"Il est facile d'écrire un livre traitant de l'éducation, de même qu'il est facile de s'imaginer une bonne méthode d'éducation. Cependant, cette méthode restera encre sur papier aussi longtemps qu'elle sera appliquée dans la vie réelle. Elle ne sera d'aucune utilité tant qu'il n'y aura personne pour traduire les fondements et le principes de cette méthode par son attitude, son comportement, ses émotions et ses pensées. C'est uniquement à ce moment que la méthode deviendra réalité"1

La méthode d'éducation deviendra donc réalité lorsqu'un modèle réel existera. C'est pourquoi nous louons Allah (soubhanahou wa ta'ala) pour nous avoir envoyé le meilleur des modèles en la personne de notre prophète Muhammad (Sallalahou alayhi wa salam) qui était une personnalité réelle et une représentation complète de la méthodologie islamique jusqu'à ses moindres détails.

L'importance du modèle se reflète dans différentes raisons que je résumerai par ce qui suit: 

1- Le niveau de compréhension des enfants est beaucoup moins élévé que celui des adultes. C'est pourquoi voir de ses propres yeux le comportement d'une personne face à une situation donnée est un des plus importants moyens d'éducation, plus encore que lire un livre, assister à un cours ou appliquer toute autre méthode d'éducation. 

2- Le modèle exemplaire fait naître chez l'enfant la certitude que ces nobles caractères ne sont pas uniquement des prinicpes utopiques que l'on aimerait réaliser. En effet, le fait que le modèle parvienne à mettre en application ces principes est une preuve pour l'enfant qu'ils sont réalisables. 

3- L'enfant, ou l'adolescent qui est témoin d'une attitude ou d'un acte vertueux pour lequel l'auteur mérite des éloges, est de ce fait influencé dans son for intérieur. Il approuvera alors ce comportement, l'appréciera et lui accordera toute son estime, ce qui le poussera à imiter l'auteur. 

4- L'enfant ou l'adolescent est attiré par un désir imperceptible vers l'imitation inconsciente des personnes qu'il apprécie. Cette imitation inconsciente ne se limite pas aux attitudes positives, mais porte aussi sur les autres. C'est pourquoi la manifestation d'attitudes négatives chez le modèle est très dangereuse, car ce dernier portera le fardeau de ceux qui l'imitent en cela. 

Notre modèle à nous les musulmans, est notre messager Muhammad (Sallalahou alayhi wa salam) ainsi que ses compagnons qu'il a éduqués. En effet, Allah (soubhanahou wa ta'ala) a dit:

"Ô Prophète! Nous t'avons envoyé [pour être] témoin, annonciateur, avertisseur, appelant (les gens) à Allah, par Sa permission; et comme une lampe éclairante." 2

Allah a donc fait de la responsabilité du Prophète (sallalahou alayhi wa salam) la représentation la plus complète de la méthodologie islamique, afin d'être pour les générations suivantes une image vivante et éternelle tant dans la perfection de ses moeurs que dans sa grandeur d'âme. C'est la raison pour laquelle lorsque 'Â'ishah qu'Allah l'agrée fut questionnée au sujet du caractère du Prophète (Sallalahou alayhi wa salam), elle répondit: "Son caractère, c'était le Coran." 3

De plus, Allah (soubhanahou wa ta'ala) a parfait son éducation. Il n'a donc jamais commis de péché durant la période antéislamique et il était connu pour être chaste et pur. Concernant sa sincérité et sa loyauté, les polythéistes le surnommaient le sincère, le loyal. Quant à son intelligence et sa perspicacité, il était inégalable, preuve en est la solution idéale qu'il a proposée à son peuple pour placer la pierre noire, évitant ainsi le déclenchement d'une guerre fraticide et destructrice. Enfin, concernant la transmission du message de l'Islam, le Prophète (Sallalahou alayhi wa salam) ne pouvait goûter à la douceur du sommeil, ni avoir la consience tranquille tant qu'il n'avait pas vu l'humanité répondre au message de l'Islam et embrasser la religion d'Allah. 4

Allah (soubhanahou wa ta'ala) a dit à son sujet: 

[Tu vas peut être te consumer de chagrin parce qu'ils se détournent de toi et ne croient pas en ce discours!] 5

En plus de tout cela, le Prophète (Sallalahou alayhi wa salam) était un exemple de fermeté et de constance, et c'est ainsi qu'il était un modèle. Après lui, ses compagnons ont suivi sa voie, et je demande à Allah qu'Il fasse que nous soyons pareils à eux, Il entend certes tout et répond aux invocations. 

1. Voir Méthodologie de l'éducation islamique (vol.1 pp.180-181)
2. Sourate Al-Ahzâb v.45-46
3. Rapporté par Muslim dans son recueil authentique (vol.1 p.139), Abû Dâwud dans ses Sunan (vol.2 p.40) Ad-Dârimî dans ses Sunan (vol.1 p.410) et abû Ash-Shaikh dans Akhlâq An-Nabiyy (p.27)
4. Voir l'éducation des enfants en islam par 'Abd Allah 'Ulwân (vol.2 p.608)
5. Sourate Al-Kahf v.6

Titre: J'éduque mon enfant
Auteur: Umm Abd ar-rahman Al-Athariya
Pages: 16 - 22
Edition: Dar Al muslim
Retranscription: oum chaïma
site: rappel01.fr
Acheter le livre en ligne: www.daralmuslim.com

Voir les commentaires

Les caractéristiques de la vérité

Publié le par Rappel01

   
Les caractéristiques de la vérité

2716113792_small_1.jpg

Etes-vous sûrs d'être dans la bonne voie?
Les critères pour distinguer la vraie croyance de l'égarement sont les suivants. Elle doit être:

1. En accord avec la saine raison
L'homme doit utiliser sa raison et son intelligence, être objectif et laisser de côté ses préjugés, pour pouvoir distinguer la vérité du mensonge. La vérité ne se heurte pas à la raison mais plutôt elle est en conformité avec elle.

2. Parfaite
Dieu est Parfait, Sa révélation est parfaite et exempte de toute contradiction et de toute erreur.

3. Dénuée de mythes et de superstitions
La révélation de Dieu ne comporte aucun mythe, ni aucune superstition ajoutés par les hommes; elle émane de Lui Seul et est la vérité absolue, inaltérée.

4. Scientifiquement correcte
Confrontée aux découvertes scientifiques modernes, la révélation divine ne comporte aucune contradiction.

5. Annonciatrice de prophéties qui se sont réalisées
Dieu connaît toutes les choses avant qu'elles ne se réalisent: Il connaît l'avenir. Il a annoncé certains évènements par le biais de la révélation. Lorsque les prophéties annoncées s'accomplissent, c'est une preuve de véracité du message.

6. Le Coran est la Parole de Dieu inimitable
Le Coran est un miracle. Révélé dans un style linguistique parfait, ses versets sont inimitables. D'ailleurs, Dieu a mis au défi quiconque de reproduire ne serait-ce qu'un seul verset comparable à son noble Coran, et cela n'a jamais été fait.

" Si vous avez un doute sur ce que Nous avons révélé à Notre Serviteur, tâchez donc de produire une sourate semblable et appelez vos témoins, (les idoles) que vous adorez en dehors d'Allah, si vous êtes véridiques * Si vous n'y parvenez pas et, à coup sûr, vous ,n'y parviendrez jamais, parez vous donc contre le feu qu'alimenteront les hommes et les pierres, lequel est réservé aux infidèles." (Coran, traduction du sens des versets 23 et 24, sourate La Vache).

Titre: L'Islam ou la religion originelle
Auteur: Bureau de prêche de Rabwah (Riyadh)
Pages: 24-26
Edition: www.islamhouse.com
Retranscription : Oum Chaïma
Site: rappel01.fr
Acheter le livre en ligne: www.daralmuslim.com
 

Voir les commentaires

Conseil de l’Imam Ahmed à ceux qui voulurent se soulever contre le gouverneur

Publié le par Ibn Djelaz

Conseil de l’Imam Ahmed à ceux qui voulurent se soulever contre le gouverneur

Ibn Taymiyya

 


 balance justice

Un groupe de savants de Bagdad vint le (Ibn Ahmed ibn Hanbal) consulter quant à la remise en cause de l’autorité d’Al-Wathiq et de son sultan qui proclamait et professait que le Coran était créé, appelait à ceci et ordonnait de l’enseigner aux enfants dans les écoles, tout en s’entourant de juges et autres qui soutenaient cette doctrine, en écartant ceux qui la contredisaient.

 

L’Imam Ahmed ibn Hanbal –rahimaoullah- leur reprocha cela et le leur interdit fermement :

« Ne refusez pas d’obéir, ne divisez pas les musulmans et ne répandez ni votre sang ni le leur avec le vôtre. Réfléchissez aux conséquences de vos actes et ne vous précipiter pas ».


Telle fut la recommandation qu’il leur a faite, celle du savant sunnite et sage, mais ils lui désobéirent. Arriva donc ce qui devait arriver.

Hanbal Ibn Ishaq Ibn Hanbal –rahimaoullah- raconte :

« Lorsque Al-Wathiq proclama cette opinion, frappa et emprisonna à cause de celle-ci, un groupe de jurisconsultes de Bagdad vint trouver Abû ‘Abd Allah [Imam Ahmed]. Il y avait parmi eux Bakr Ibn ‘Abd Allah, Ibrahim Ibn ‘Ali Al-Matbakhi, Fadl Ibn ‘Asim et d’autres. Ils demandèrent à le voir et entrèrent chez lui après que j’eusse demandé la permission. Ils dirent alors :

« Ô Abu ‘Abd Allah ! L’affaire s’est répandue et s’est accentuée. Cet homme fait telle et telle chose, et a proclamé ce qu’il a proclamé. Nous le craignons en outre pour plus que cela. »

 

Ils lui rapportèrent qu’Ibn Abi Da’ud avait décidé d’ordonner aux enseignants d’apprendre aux enfants que le Coran est ainsi et ainsi.

Il leur demanda : « Que voulez-vous ? »

-Nous sommes venus te consulter dans ce que nous convoitons.

- Et que convoitez-vous donc ?

- Nous n’acceptons plus son autorité ni sa souveraineté.

Abu ‘Abd Allah débattit avec eux un certain temps puis leur dit, alors que j’étais présent :

« Voyez-vous si cette affaire ne dure pas, ne va-t-il pas en résulter quelques chose de répréhensible à cause de vous ? Désavouez cela dans vos cœurs, mais ne rejetez pas l’obéissance. Ne divisez pas les Musulmans et ne faites pas couler votre sang ni celui des Musulmans. Réfléchissez aux conséquences de vos actes et ne vous empressez pas. Patientez plutôt jusqu’à ce que vienne un gouverneur bon et disparaisse l’oppresseur ». 

 

Leurs discussion fut plus longue mais je ne pus hélas tout retenir. Abu ‘Abd Allah argumenta ainsi, jusqu’à ce que certains d’entre eux dirent :

« Nous avons en fait peur pour nos enfants. Si cette croyance se propage, ils ne connaîtront rien d’autre et le véritable Islam s’effacera et disparaîtra ». 

 

Abu ‘Abd Allah leur répondit :

« Que non ! Allah fera triompher Sa religion et cette affaire a un Seigneur qui la secourra. L’Islam est du reste puissant et invincible ».

 

Ils sortirent donc de chez Abu ‘Abd Allah, sans qu’il ne donne son accord à quoi que ce soit de ce qu’ils projetaient. Il affirma juste l’interdiction de se révolter et l’obligation d’écouter et d’obéir, jusqu’à ce qu’Allah délivre la communauté. Mais ils n’acceptèrent pas cela de sa part. A leur sortie, l’un d’entre eux me dit :

« Viens avec nous chez untel- ils citèrent son nom- pour lui rendre visite au sujet de l’affaire ».

 

Je mentionnai alors cela à mon père qui me dit : « N’y va pas et trouve un prétexte, car je crains qu’ils t’impliquent avec eux, et le nom d’Abu ‘Abd Allah sera ainsi mentionné ».

 

Je m’excusai donc auprès d’eux et ne les accompagnai pas. Après leur départ, je rentrai moi ainsi que mon père chez Abu ‘Abd Allah. Il dit à mon père :

« Ô Abu Yusuf ! Je crois que ces gens ont le cœur noyé dans leurs opinions. Nous demandons à Allah qu’Il nous accorde la paix. Nous n’avons rien à voir avec ce mal et je veux que personne ne fasse cela ».

 

J’interrogeai Abu ‘Abd Allah :

« Est-ce une bonne façon d’agir d’après toi ? »

 

Il répondit :

« Non, cela contredit les textes traditionnels qui nous ordonnent la patience ».

 

Puis il continua : « Le Prophète –sal Allahou ‘alayhi wa salam- a dit :

« S’il te frappe, patiente ; s’il te prive, patiente ; et s’il te confie son affaire, patiente ».

 

‘Abd Allah Ibn Mas’ud rapporte la même chose, et Abu ‘Abd Allah cita d’autres paroles que je ne retins pas.

 

Hanbal dit enfin : « Le groupe poursuivit son action mais sans être loué et sans obtenir ce qu’il voulait, Ils se cachèrent du sultan et fuirent. Certains furent arrêtés et moururent en prison ».1

 

1 Dhikr mihna al-Imam Ahmad ibn Hanbal de Hanbal Ibn Ishaq Ibn Hanbal, p. 70-72, et Majmu’ Al-Fatawa d’Ibn Taymiyya, t.12,p.488.

 

Titre: L’Obéissance à Allah, au messager –sal Allahou ‘alayhi wa salam- et aux dirigeants

Auteurs: Ibn Taymiyya

Pages:19-23

Edition: Al-Hadith 

Retranscription: Ibn Djelaz

Site :http://www.rappel01.fr

Acheter le livre en ligne : www.daralmuslim.com 

Voir les commentaires

Les débuts du délaissement de la nature sain

Publié le par Umm Sâlih

Les débuts du délaissement de la nature saine

Sheykh Sâlih ibn Sa`d As-Suhaymi

 fitra.jpg

Au début de la création, l'homme était sur la voie divine authentique dans la croyance, la conduite, le comportement, les adorations, et les relations sociales. Il en fut ainsi un certain temps. Les historiens rapportent que cela a duré dix siècles [1], avant que ne débute la déviation dans la croyance dans le peuple vers qui Allah a envoyé Nûh [Noé] (`alayhi as-salam) après que le Diable leur a embelli l'adoration des statues [Asnâm] et des idoles [Awthân] suite à leur exagération sur les pieux. L'imam Al-Bukhârî rapporte dans son Sahîh d'après Ibn `Abbâs (raDi Allahu `anhu), à propos de la Parole d'Allah (`azza wa jall) :

{ Ils ont dit : "N'abandonnez jamais vos divinités ! N'abandonnez jamais Wadd, Suwaa, Yaghout, Yaouq et Nasr."}
[2]

Il dit : "Ce sont les noms d'hommes pieux du peuple de Nûh. Mais lorsqu'ils sont morts, le Diable inspira à leur peuple d'ériger [des monuments pour se souvenir d'eux] là où ils avaient l'habitude de s'asseoir. Ils donnèrent à ces monuments les noms de ces hommes pieux mais ils n'étaient pas adorés pour autant. C'est lorsque la science disparut qu'ils furent adorés." [3]

Regarde donc comment a débuté la déviation du chemin droit en raison de l'exagération, progressivement. Au départ ils ne cherchaient que la bénédiction dans leurs invocations, puis à chaque fois que l'un d'entre eux mourait, ils sculptaient une statue à laquelle ils donnaient son nom et se frottaient à elle jusqu'à ce que le Diable les amène progressivement à l'adorer.

Puis cela est devenue une habitude acceptée tant par les jeunes que par les personnes âgées, jusqu'à ce qu'Allah (`azza wa jall) leur envoie Nûh (`alayhi as-salam). Il resta parmi eux 950 années pendant lesquelles il les appela à l'unicité d'Allah et à délaisser l'adoration d'autres que Lui. Mais ils persistèrent et s'enorgueillir, et seule une petite partie d'entre eux crut [au message de Nûh (`alayhi as-salam)].

La situation du peuple de Nûh (`alayhi as-salam) est similaire à celle dans laquelle les gens sont tombés après eux, toujours en raison de l'exagération, du dépassement des limites et de l'assouvissement des passions qui conduit les gens à adorer autre qu'Allah (`azza wa jall).


[1] voir Târîkh Ar-Rusul wa-l-Mulûk d'ibn Jarîr (1/178), Al-Bidâyah wa-n-Nihâyah d'ibn Kathîr (1/54)
[2] Sourate Nûh, v.23
[3] Fath Al-Bârî, Chapitre de l'exégèse (8/667)


Titre: La croyance des Salafs et son influence sur l'unité des musulmans
Auteur: Sheykh Sâlih ibn Sa`d As-Suhaymi
Pages: Pages 10 à 11
Maison d'édition: AL-FAWÂID
Retranscription:
Umm Sâlih
Site : www.rappel01.fr

Acheter le livre en ligne : www.daralmuslim.com

Voir les commentaires

La voie qui mène au Paradis

Publié le par bint 'Amar

La voie qui mène au Paradis 

Cheikh Al Jarullah

 

ampoule-dans-la-main

 

Après avoir évoqué la description qu'Allah 'azza wa jall et Son Envoyé sallallahu 'alayhi wa salam ont faite de ceux qui méritent le Paradis, Ibn al Qayyim a dit : « Les versets à ce propos sont très nombreux dans le Qur'an, et tournent tous autour de trois éléments essentiels : la foi, la piété et les bonnes œuvres faites uniquement pour Allah 'azza wa jall et conformément à la Sunna. Ceux qui appliquent ces trois éléments essentiels sont ceux à qui est adressée exclusivement cette bonne nouvelle.

 

C'est sur ces éléments essentiels que reposent toutes bonnes nouvelles annoncées par le Qur'an et la Sunna. Ces trois éléments essentiels se résument dans deux fondements qui sont : la sincérité dans l'obéissance à Allah 'azza wa jall, et la bienfaisance vis-à-vis des créatures. Leurs opposés se retrouvent dans ceux qui sont pleins d'ostentation et refusent de prêter les choses nécessaires à celui qui en a besoin. Tout cela nous ramène à une qualité unique, qui est la concordance de notre attitude avec l'amour du Seigneur. Et on ne peut parvenir à cela qu'en prenant le Messager sallallahu 'alayhi wa salam pour modèle en public et en privé.


Quant aux œuvres qui représentent les détails de ce fondement, elles se divisent en soixante-dix branches dont la plus haute est de dire qu'il n'y a de divinité digne d'adoration qu'Allah, et la plus basse de débarrasser la voie de ce qui l'encombre. Entre ces deux branches, il y a d'autres qui se résument à l'approbation de toutes les informations données par le Messager sallallahu 'alayhi wa salam et l'obéissance à tous ses commandements.
 
Titre: Les voies permettant d'accéder au Paradis e d'être préserver du feu de l'Enfer
Auteur: Cheikh Abdullah ibn Jarullah Al Jarullah
Éditions: Assia
Pages: 61-62
Retranscription: bint 'Amar

Voir les commentaires

Parole à Mon Frère en Islam

Publié le par Oukhtynette Assya

Parole à Mon Frère en Islam

 boussole3

Chère Frère,

Sache que l'Islam signifie « La Soumission et l'obéissance à Allah en l'adorant  Lui seul, en délaissant Ses interdits ». Il signifie également « désavouer le    polythéisme et ses partisans ».

L'Islam implique une croyance ferme qu'Allah est la Seule divinité à mériter l'adoration ; Il est le Créateur Unique de tout l’univers, Celui qui pourvoit à la subsistance de chacune de ces créatures. Il administre Sa création sans que cela ne lui coûte aucun effort. Toute chose a besoin de lui et il n’a besoin de rien ni personne. Il donne la vie et la mort, Il octroie la pluie et éparpille les vents ; Il est Celui qui suscite le bien et le mal. Il connaît les choses visibles et les choses cachées comme l'avenir ou les pensées de ses serviteurs.

Celui qui possède ces Noms et Attributs de la perfection est bien en droit d'être adoré en exclusivité, sans que l'on ne Lui associe quoi ou qui ce soit.

Allah dit :

[Je n'ai crée les Djinns et les Hommes que pour qu'ils ne m'adorent ...]

(Sourate Adh-Dhâtiyât, Verset 56)

L'Adoration prend diverses formes qui ne se limite pas à la seule prière ; elle comprend l'Invocation d'Allah, le sacrifice pour Lui, le peur, la confiance, la demande d'aide, de protection et de secours ; le serment et bien d'autres formes encore. Prends donc garde à ne vouer aucune forme d'adoration à autre qu'Allah, car il dit :

[Allah ne pardonne pas qu'on lui associe quoi  que ce soit [dans son adoration] mais il pardonne à qu'il veut en dehors de cela ...]

(Sourate Les Femmes, Verset 48)

Et sache que la croyance du Musulman ne peut être complète sans croire également

- Aux Anges

-A tous les Prophètes : d'Adam à Mohammed - y compris Moise et Jésus

- A Ses Livres révélées : Les Psaumes, L'évangile, la Torah et le Coran

- Au jour Dernier et ce qui s'y rapporte

- Et au Destin qu'il soit favorable ou défavorable

Ce sont là les piliers de la foi musulmane sans lesquelles l'édifice de la croyance ne peut tenir debout.

Si la foi est certes une conviction ferme qui trouve sa place dans le coeur, elle doit également être exprimée par la langue et par les actes.

Parmi ses actes, on peut citer spécifiquement la prière, le paiement de l'impôt légale (Zakat), le jeûne du mois de Ramadan et le pèlerinage à la Mecque qui sont les piliers de l'Islam. Mais sache que la foi comporte plus de 70 branches et qu'elle inclut tout acte de bienfaisance comme le respect des parents, le bon comportement, la générosité, la pudeur, etc.

La prière revêt une importance toute particulière car le Prophète -sal Allahou 'alayhi wa salam- l'a appelée "le pilier de la religion" et il a dit -sal Allahou 'alayhi wa salam- "le pacte entre nous et eux (les mécréants), c'est la prière. Quiconque la délaisse a mécru."

Quiconque la délaisse -même par paresse- est donc en grand danger.

Cher frère,

Prends garde à ne pas introduire dans l'islam ce qui n'en fait pas partie car le Prophète Mohammed -sal Allahou 'alayhi wa salam- a dit : "Celui qui invente dans notre religion une chose qui n'en fait partie, elle lui sera rejetée. " [Al-Bukhary et Muslim]. Et il a dit également: " Toute innovation est égarement, et tout égarement mène en Enfer ".

Allah dit :

[Dis : Si vous aimez Allah, alors suivez-moi (Mohammed). Allah vous aimeras et vous pardonnera vos péchés.]

et

[Vous avez en la personne de l'Envoyé d'Allah un exemple parfait ...]

Le Prophète -sal Allahou 'alayhi wa salam- dit : " Suivez ma voie et celle des Califes bien guidés. Accrochez-vous y fermement..." et il a dit : "Je vous ai laissé deux choses, si vous vous y accrochez fermement, vous ne vous égarerez jamais: le Livre d'Allah et ma Sunna (voie)."

Donc, sois convaincu que tout le succès et le bonheur dans la vie d'ici bas et dans l'au-delà réside dans le fait de se conformer au livre d'Allah et de suivre l'exemple de notre Prophète Mohammed -sal Allahou 'alayhi wa salam-, et de s'y attacher fermement.

Prends garde à tout ce qui corrompt les mœurs :

- La consommation de drogue et d'alcool : Le Prophète -sal Allahou 'alayhi wa salam- a dit : « Tout ce qui enivre est illicite ». Et la drogue amène avec elle toutes sortes de crimes, de délits et de perversité.

- Les jeux de hasard sont interdit en Islam : ceci comprend les paris sur les courses de chevaux, les jeux de cartes avec une mise, les loteries, les tombolas et autres bons à gratter ou à cocher, que l'on achète dans le commerce.

- Garde-toi de commettre la fornication mais cherche plutôt à te marier car le Prophète -sal Allahou 'alayhi wa salam- te l'a recommandé en disant : " Ô vous les jeunes, que celui qui a les moyens de se marier le fasse car il sera plus à même de baisser le regard et de préserver sa chasteté... " [Al- Bukhary et Muslim]

- Evite de regarder la télévision et de surfer sur Internet sans but, en perdant des heures de ton précieux temps ; ces deux médias véhiculent des scènes de violence et de débauche et ils excitent tes passions.

- Ne sois pas violent mais plutôt sois patient et indulgent avec tous. Le Prophète -sal Allahou 'alayhi wa salam- a dit: " Toute chose qui est accompagnée de douceur s'embellit, et toute chose qui en est dépourvue s'enlaidit".

Sache que l'islam est venu parfaire les comportements. Il incite aux pactes de bienfaisance et il réprouve tout acte malfaisant. Le Prophète -sal Allahou 'alayhi wa salam- dit en effet : « J'ai été envoyé pour parfaire les comportements et le respect envers tous, mais en particulier, envers les parents, l'épouse, le voisin ».

L'Islam recommande le bon comportement et le respect envers tous, mais en particulier, envers les parents, l'épouse, le voisin.

L'islam invite à toutes les qualités exemplaires, et encourage la sincérité, la générosité, la modestie, l'entraide la solidarité, etc.

Il incite à délaisser le mensonge, la vulgarité, l'orgueil, l'avarice et la         médisance.

Pour conclure, nous t'offrons ces quelques conseils :

- Accomplis tes prières quotidiennes à l'heure et en commun

- Ne consomme que ce qui est licite

- Eloigne-toi de tout ce qui peut t'amener à la fornication

- Soigne ton aspect extérieur, tout en respectant les règles de l'islam

- Sois utile à la société dans laquelle tu vis et ne sois pas dépendant des autres. " La main qui donne est meilleure que celle qui prend ..." L'Islam incite au travail, et réprouve la paresse

- Prend soin de ta famille et donne à chacun son droit

- Enfin, sois conscient que cette vie n'est qu'un passage et que toute âme goûtera à la mort. Le Prophète -sal Allahou 'alayhi wa salam- a dit: " Il y a deux bienfaits que beaucoup de gens négligent : la santé et le temps libre".

- Ne remets donc pas à demain ce que tu peux faire aujourd'hui et sois résolu dans ta pratique de l'Islam.

Qu'Allah te guide et nous guide vers la voie droite.

Et que la paix et le salut d'Allah sur le Prophète -sal Allahou 'alayhi wa salam-

Et notre dernière invocation est : "Louange à Allah, le Seigneur de l'Univers".

 

[Source : Tiré d'un prospectus www.Islamhouse.com]

Retranscription : Oukhtynette Assya

Voir les commentaires

Les raisons de l’apparition des innovations (4/4)

Publié le par Îbn_Djelaz

Les raisons de l’apparition des innovations

Cheikh Al-Fawzan

 question-copie-1

Les raisons de l’apparition des innovations sont :

-       L’ignorance des fondements de la religion.

-       Le penchant pour les passions.

-       Le culte des personnes et de leurs opinions.

-       L’imitation des non-musulmans.

Ces faits sont détaillés ci-après.


4.    L’imitation des non musulmans :

Elle est une parmi les plus fortes attractions comme il est dit dans le hadith d’Abu Waqid al-Laythi –radi Allahou ‘anhou- :

« Nous sommes sortis avec l’envoyé d’Allah –sal Allahou ‘alayhi wa salam- à Hunayn, alors que nous venions à peine d’embrasser l’Islam. Les polythéistes avaient  un arbre appelé Dat-Anwat sous lequel ils se retiraient pour camper et sur lequel ils accrochaient leurs armes. Quand nous sommes passés à coté d’un arbre, nous avons dit au Prophète –sal Allahou ‘alayhi wa salam- : « Désigne-nous un arbre semblable à Dat-Anwat. Les Messager –sal Allahou ‘alayhi wa salam- s’exclama : Allahou Akbar ! Ce sont des pratiques [de mécréant] Par Celui qui détient mon âme entre Ses mains, vos paroles sont semblables à celles des fils d’Israël, lorsqu’ils dirent à Moussa (Moïse) –‘alayhi as-salam- : Ô Moussa, désigne-nous une divinité semblables à leurs dieux (idoles). Il leur répondit :

« Vous êtes certes des gens ignorants » [S. Al-A’raf (7)/V.138]

 

Le Prophète –sal Allahou ‘alayhi wa salam- continua : certes vous imitez les gens qui vous ont précédé. » [Rapporté par At-Tirmidhi.]

 

Ce hadith montre que l’imitation des païens à entrainé les fils d’Israël et certains Compagnons du prophète –sal Allahou ‘alayhi wa salam- à formuler une telle requête. Cela est encore vrai de nos jours, où de nombreux musulmans imitent les infidèles dans leurs innovations et leur polythéisme. La fête de la naissance du Prophète –sal Allahou ‘alayhi wa salam, la détermination de moments spécifiques pour l’accomplissement d’actes particuliers, la célébrations d’événements historiques de l’Islam, le dressage de statues pour la mémoire, les innovations liées aux funérailles et la construction d’édifices sur les tombes en sont quelques exemples.

 

[Sources : « L’innovation, sa définition, ses catégories, son statut », Cheikh Al-Fawzan, Editions Assia, pp. 21-26]

Voir les commentaires

1 2 > >>