Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #mise en garde tag

L'exhibition des atours « At-Tabaroudj »

Publié le par Rappel01

L'exhibition des atours  « At-Tabaroudj »

L'exhibition des atours

« At-Tabaroudj »

Cheikh Abdal-Malik Ramadani

 

Sur le plan linguistique, le terme « tabarouj » signifie : s'embellir de ses atours et s'exhiber de façon ostentatoire, comme a dit el Fayrouz Abadi dans son livre « Bassa'ir dhawitamyiz ». Et il a argumenté avec le dire d'Allah Très Haut soit-Il- :

 

« Sans cependant exhiber leurs atours. »

 

Et il est connu que ce verset est révélé au sujet des vieilles femmes, et s'il est interdit à la vieille femme d'exhiber ses atours, qu'en est-il alors de la jeune femme ?! Il y a donc en cela la plus grande exhortation pour elle, afin qu'elle ne montre pas ses charmes.

 

Al Boukhari a rapporté dans son sahih, d'après Ma'mar : « L'exhibition consiste à afficher ses charmes. ». Ainsi la femme doit cacher sa beauté des yeux des gens, comme Allah a dit :

 

« Et qu'elles ne frappent pas de leurs pieds de façon que l'on sache ce qu'elles cachent de leurs parures. » (Sourate An-Nour, V. 31)

 

Et c'est pour cela que cheikh Ibnou Baz a dit dans « Medjmou'e el fatawa » : « Et les attraits que la femme ne doit pas montrer englobent tout ce que l'homme aime chez la femme, et tout ce qui l'invite à la regarder, que ce soit sa beauté naturelle ou acquise,qui est toute choses ajoutée à son corps pour se faire belle ».

 

Titre : Les déformations critiques du voile de la femme musulmane

Auteur : Cheikh Abdal-Malik Ramadani

Page : 46

Retranscrition: Ibn_Djelaz

Site : rappel01.fr

 

Voir les commentaires

L'établissement d'Allah sur Son trône

Publié le par Rappel01

L'établissement d'Allah sur Son trône

L'établissement d'Allah sur Son trône

L'imam al-Sâbûnî

 

 

14- Les gens du hadith croient et attestent qu'Allah soubhan Allahu wa ta'ala est au-dessus de Ses sept cieux, sur Son Trône, tel que Son Livre le stipule dans la sourate Yûnus : «  Votre Seigneur est Allah qui créa les cieux et la terre en six jours, puis S'est établi sur le Trône, administrant toute chose. Il n'y a d'intercesseur qu'avec Sa persmission. » Dans la sourate al-Ra'd : «  Allah est Celui qui a élevé (bien haut) les cieux sans piliers visibles. Puis, Il S'est établi sur le Trône ». Dans la sourate al-Furqân : « Le Tout Miséricordieux S'est établi ensuite sur le Trône. Interroge donc qui est bien informé de Lui ! » Dans la sourate al-Sajda : « Puis, Il S'est établi sur le Trône ». Il dit aussi : « Allah qui a crée en six jours les cieux et la terre, et ce qui est entre eux. Ensuite, Il S'est établi sur le Trône ». Il dit aussi : « Vers Lui monte la bonne parole ». « Du ciel à la terre, Il administre l'affaire, laquelle ensuite monte vers Lui ». « Êtes-vous à l'abri que Celui qui est au ciel vous enfouisse en la terre ? »

 

15- Allah, pureté à Lui, nous informe que Pharaon le maudit dit à Hâmân : « Bâtis-moi une tour ! Peut-être atteindrai-je les voies, les voies des cieux, et apercevrai-je le Dieu de Mûsâ, mais je pense que celui-ci est menteur ». Il a dit cela parce qu'il avait entendu Mûsâ 'alayhi wa salam dire que son Seigneur se trouvait au ciel. Ne vois-tu pas qu'Allah a dit : « mais je pense que celui-ci est menteur » ? Autrement dit, qu'il n'y a pas de Dieu au ciel.

 

16. Les savants de la communauté et les imams majeurs parmi les Anciens- qu'Allah leur fasse miséricorde!- n'ont point divergé sur le fait qu'Allah est au-dessus de Son Trône, Trône se trouvant au-dessus des cieux. Ils affirment à ce propos ce qu'Allah le Très-Haut affirme, ils y prêtent foi et donnent crédit à l'information que le Seigneur subhanallahu wa ta'ala transmet. Ils soutiennent ce qu'Allah soutient en disant qu'Il S'est établi sur le Trône, ils y donnent le sens apparent et délèguent la connnaissance de ce fait à Allah. Ils déclarent : « Nous y croyons, tout est de la part de notre Seigneur ! Mais seuls les doués d'intelligence s'en rappellent » - Âl 'Imran : 7. C'est ce dont Allah le Très-Haut nous informe au sujet des hommes qui sont versés dans le savoir, c'est la parole qu'ils tiennent, chose qu'Il agrée de leur part, raison pour laquelle Il a fait leur éloge.

 

 

 

Titre : La croyance des salaf & des gens du hadith

Auteur : L'imam al-Sâbûnî

Page : 17-18

Edition : Al-Hadîth éditions

Retranscrition par : oum Merjem

site : rappel01.fr

Acheter le livre en ligne : www.daralmuslim.com

Voir les commentaires

Le fait d'innover est de deux types

Publié le par Ibn_Djelaz

Le fait d'innover est de deux types

Cheikh Al Fawzan

 

Le fait d'innover est de deux types :

 

1- Innover dans les habitudes telles que les inventions modernes. Cela est permis car la permission est la règle générale concernant les habitudes.

 

2- Innover dans la religion, ceci est interdit car la règle qui concerne la religion est de se conformer strictement à la révélation. Le Prophète -sal Allahou 'alayhi wa salam- a dit :

 

« Celui qui introduit dans notre affaire-ci [notre religion] ce qui n'en fait pas partie, son acte sera rejeté. » [Rapporté par al-Bukhari et Muslim]

 

Et dans une autre version :

« Celui qui commet un acte qui n'est pas conforme à notre affaire, son acte sera rejeté. » [Rapporté par Muslim]

 

 

Titre: Le dogme du Monothéisme

Auteur: Cheikh Al Fawzan

Edition: Al Hadîth éditions

Pages: 267

Retranscription : Ibn_Djelaz

site : rappel01.fr

Acheter le livre en ligne : www.daralmuslim.com

 

Voir les commentaires

Ô Allah ne fait pas de ma tombe une idole que l'on adore

Publié le par Ibn_Djelaz

Ô Allah ne fait pas de ma tombe une idole que l'on adore

Ô Allah ne fait pas de ma tombe une idole que l'on adore

Cheikh Al Fawzan

 

« Ô Allah ne fait pas de ma tombe une idole que l'on adore »1

 

Le Prophète -sal Allahou 'alayhi wa salam- faisait cette invocation parce qu'il savait que ce genre de choses allait arriver auprès d'autres tombes que la sienne. De telles pratiques ont effectivement eu lieu dans beaucoup de pays musulmans.

 

Quand à sa tombe, elle est préservée par Allah -ta'ala- grâce à la bénédiction [al-Baraka] de son invocation, quoiqu'il puisse se passer dans sa mosquée des infractions [à La Loi divine] de la part de certains ignorants et superstitieux. Ils ne peuvent néanmoins parvenir à sa tombe car elle se trouve dans sa maison entourée de murs et non pas dans la mosquée.

 

A ce propos, l'éminent érudit Ibn Al-Qayyim (qu'Allah lui accorde Sa Miséricorde) dit dans son poème « al-Nuniyya » :

 

Le Seigneur de l'univers a exaucé son invocation

Et l'a entouré de trois murs

 

1: Rapporté par Malik et Ahmed [Authentifié par al-Albani dans Ghayat al-Maram (n°126) entre autres].

 

Titre: Le dogme du Monothéisme

Auteur: Cheikh Al Fawzan

Edition: Al Hadîth éditions

Pages: 173

Retranscription : Ibn_Djelaz

site : rappel01.fr

Acheter le livre en ligne : www.daralmuslim.com

Voir les commentaires

Ô toi qui as abandonné la prière !

Publié le par Ibn Djelaz

 

boussole3

Ô toi qui as abandonné la prière !

 

 

 

1. Toute créature se prosterne pour son Seigneur sauf toi !!

 

Allah, gloire à Lui, dit :

{N’as-tu pas vu que c’est devant Allah que se prosternent tous ceux qui sont dans les cieux et tous ceux qui sont sur la terre, le soleil, la lune, les étoiles, les montagnes, les arbres, les animaux, ainsi que beaucoup de gens? Il y en a aussi beaucoup qui méritent le châtiment. Et quiconque Allah avilit n’a personne pour l’honorer, car Allah fait ce qu’il veut.} (Sourate Al Hajj, V.18)

 

Et si tu ne pries pas, tu es certes parmi ceux qui méritent le châtiment de plein droit !

 

 

2. Ne sais-tu pas que l'abandon de la prière est un acte de mécréance et de polythéisme ?

 

Le Prophète -sal Allahou 'alayhi wa salam- a dit : « La prière est le pacte qu'il y a entre eux (les polythéistes) et nous (les musulmans). Quiconque l’abandonne a certes mécru. » (Rapporté par Ahmed, Abou Daoud, At-Tirmidhi, An-Nassaï, Ibn Maja et authentifié par Al-Albany)

 

 

3. Ne sais-tu pas que l'abandon de la prière, tout comme la négligence vis-à-vis d'elle, est considéré comme de l'hypocrisie ?

 

Allah, gloire à Lui, dit :

{Les hypocrites cherchent à tromper Allah, mais Allah retourne leur tromperie (contre eux-mêmes). Et lorsqu’ils se lèvent pour la Salât, ils se lèvent avec paresse et par ostentation envers les gens. À peine invoquent-ils Allah.} (Sourate An-Nissa, V. 142)

 

As-tu remarqué, ô toi qui abandonnes la prière que les hypocrites faisaient la prière, même s'ils priaient par ostentation, alors que toi tu ne pries même pas ?

 

 

4. Ne sais-tu pas que l'abandon de la prière annule les œuvres ?

 

Il -salAllahou 'alayhi wa salam- a dit :

« Celui qui manque la prière du 'asr, c'est comme s'il avait perdu sa famille et ses biens » (Rapporté par Al-Boukhary. Et le sens de « perdu sa famille » est comme s'il avait été pillé (spolié). Qu'en est-il du délaissement de toutes les prières ?!

 

 

5. Ne sais-tu pas que l'abandon de la prière mène au châtiment du feu, avec les mécréants et les criminels ?

 

Allah, gloire à Lui, a dit à propos des gens de l'enfer :

{Qu'est-ce qui vous a acheminés à Saqar?"(l'enfer) . Ils diront: "Nous n'étions pas de ceux qui faisaient la prière" } (Sourate Al-Moudathir, v. 42-43)

 

 

6. Ne sais-tu pas que l'abandon de la prière est source d'angoisses, d'agitations ainsi que d'oppressions pour les poitrines (les cœurs) et source de difficultés dans la vie ?

 

{Tandis que celui qui se détournera de notre rappel mènera une vie pleine d’amertume et sera frappé de cécité, lorsque Nous le ressusciterons, le Jour du Jugement dernier. » [125] – « Seigneur, dira-t-il, pourquoi m’as-Tu ressuscité aveugle alors que sur Terre je voyais? » [126] – « Il en est ainsi, lui dira le Seigneur. Nous t’avons bien envoyé Nos preuves et tu les as négligées ; eh bien, c’est ton tour, à toi d’être négligé !} (Sourate TaHa. V.124-126)

 

Malheur à toi, ô toi qui as abandonné la prière !! Comment se fait-il que le temps s'écoule et que ton âge avance, alors que ton cœur est voilé face à ton Seigneur ? Comment peux-tu quitter ce bas-monde sans avoir goûté à ce qu'il contient de meilleur ? Il s'agit de l'adoration d'Allah -Le Très-Haut- ainsi que de Son rappel, de la gratitude à Son égard et de la prière faite pour Lui.

 

Ô toi qui as délaissé la prière ! Par quelle chose peux-tu encore honorer ta personne alors que tu es négligent envers ta prière ?

Ne sais-tu pas que l'abandon de la prière n'a pas d'équivalent (dans le mal) ?

 

Al-Hassan Al-Basri disait : « Ô fils d'Adam ! Si tu néglige ta prière, quelle est donc cette chose qui pourrait rehausser ton honneur?! »

 

Repens-toi à ton Seigneur, ô toi l'inatentif, avant que ne vienne à toi la mort et que tu sois parmi ceux qui délaissaient la prière !

 

 

 

Association « Connaître l'Islam »

Site : www.connaitre-islam.ch

Titre original : يا تارك الصلاة
Auteur : Inconnu

Éditions : مساجد Masâjid

Traduction :Ibn Djelaz

Correction traduction: Hamza

Correction français :Naila

Date :12 Safar 1435 / 15 Décembre 2013

 

 

ا

Voir les commentaires

L'avare se prive de nombreux actes méritoires

Publié le par oumomeya

 

L'avare se prive de nombreux actes méritoires

Umm 'Abdillah Al Wadi'iyya

 

bourse

 

Il laisse passer beaucoup d'occasions de faire le bien: il ne maintient pas les liens du sang, il ne fait pas l'aumône, refuse de s'acquitter de la Zakât. Et s'il lui arrive de dépenser ses biens en faveur de ses proches ou des pauvres, il ne le fait qu'à contre coeur. Il a beau essayer, il ne parvient pas à dépenser ses biens, comme le montre ce hadith rapporté par Al-Boukhâri (3/1443) et Mouslim (1021), d'après Abou Hourayrah (radi Allahu 'anhou), qui entendit le Messager d'Allah (salallah'alayhi wa salam) dire:

 

"L'avare et le généreux sont comparable à deux hommes portant chacun une cotte de maille lui couvrant la poitrine jusqu'à la clavicule. Chaque fois que le généreux fait un don, son armure s'allonge et finit par lui couvrir le corps - jusqu'aux orteils - sans rien laisser de sa peau à l'air. Quant à l'avare, chaque fois qu'il souhaite dépenser de ses biens, les mailles de son armure se bloquent et il tente, en vain, de les élargir."

 

Ibn Al-Qayyim, qu'Allah lui fasse miséricorde, affirme dans Sahîh Al-Wâbil As-Sayyib (p.67):

 

"L'avare se privant des actes de bienfaisance et étant empêché de faire le bien, sa rétribution est de même nature: il est oppressé, privé de toute paix intérieure, impuissant à faire quoi que ce soit, petit, jamais heureux, toujours angoissé et triste. Ses besoins ne sont jamais satisfaits et il n'est jamais aidé. Il est donc à l'image de l'homme portant une armure, les mains au niveau du cou, si bien qu'il ne peut ni les retirer, ni les remuer. Pire, chaque fois qu'il veut retirer ses mains ou élargir cette armure, chaque anneau de son armure reste à sa place. Ainsi en va-t-il de l'avare, chaque fois qu'il veut faire l'aumône, son avarice l'en empêche, si bien que son coeur reste enfermé dans sa prison. A l'inverse, le coeur de celui qui fait l'aumône s'épanouit chaque fois qu'il fait la charité, sa poitrine s'élargit de bonheur à l'image de cette armure qui porte et qui s'élargit. Chaque fois qu'il fait l'aumône, sa joie augmente et son bonheur s'amplifie. Et s'il n'y avait dans l'aumône que cet intérêt, cela suffirait à inciter le serviteur d'Allah à la multiplier et à s'empresser de faire la charité. Le Très Haut dit: 

 

[Heureux sont ceux qui se préservent de leur cupidité] (sourate Al-Hachr, verset 9.)

 

Titre: Les ruses de satan

Auteur: Umm 'Abdillah Al Wadi'iyya

Page: 176

Edition: Dar Al Muslim

Retranscription: oumomeya

Site: rappel01.fr

Acheter le livre en ligne: www.daralmuslim.com

Voir les commentaires

Le Moyen de dernier recours qui remédie au désaccord [divorce]

Publié le par Oum chaïma

 

Le Moyen de dernier recours qui remédie au désaccord [divorce]

Sheikh Sâleh Ibn Abdallah Ibn Houmeid

 

equilibre.jpg

 

Lorsque l'ensemble des moyens utilisés pour remédier à la divergence échoue, et lorsque le prolongement de la vie commune devient difficile et pénible, car les objectifs et les magnifiques principes, qu'Allah Le Très-Haut a voulus, n'ont pu être concrétisés, alors l'indulgente législation et ses lois complètes apportent une solution pour sortir de cette impasse. Malheureusement beaucoup de musulmans, ignorent le divorce conforme à la sunna que la législation a autorisé, et ils se mettent à prononcer les paroles propres au divorce sans même prendre en compte les limites d'Allah et sa législation.

 

La répudiation de la femme au moment de ses menstrues est interdite, la répudiation trois fois de suite est interdite et la répudiation durant la période où la femme est pure, mais avec qui on a eu un rapport sexuel  est interdite. Toutes ces catégories de divorce sont des divorces innovés et sont illicites, celui qui en est l'auteur commet un péché, mais d'après l'avis le plus authentique des gens de science, ces divorces sont pris en compte au vu de la loi.

 

Pour ce qui est du divorce conforme à la sunna, que chaque musulman doit parfaitement assimilé, il consiste en une seule répudiation à la fois, au moment où la femme est en état de pureté sans qu'il ne soit advenu (durant cette période) de rapport sexuel ou bien le divorce durant la période de grossesse. Le divorce suivant cette description est un remède, car des temps de pause sont marqués, ce qui permet, durant ces périodes, de prendre du recul et de revenir sur la décision de divorcer.

 

Celui qui divorce conformément à ce qui a été décrit, doit attendre la venue de la période de pureté de la femme, et sait-on jamais, peut être que les esprits vont changer, que les coeurs vont refleurir et Allah peut modifier ce qu'il veut.

 

La période d'attente de la femme (al-idda), qu'elle soit complète en nombre de menstrues, de mois ou au moment de l'accouchement, est une occasion pour revenir sur sa décision et en étudier les conséquences, ce qui peut boutir à renouer les liens affectueux et à renouer avec l'entente conjugale.

 

Ce qu'ignorent les musulmans, est que la femme qui a été répudiée par un divorce révocable doit rester dans le foyer de son mari, sans en sortir et on ne la fait pas sortir.

 

Allah a désigné le foyer (de son mari) comme sa maison:

 

« Ne les faites pas sortir de leurs maisons » (Le divorce - 1)

 

Ceci met l'accent sur leur droit de résider dans la maison de leur mari. Sa résidence dans le foyer de son époux est un moyen pour que son mari revienne sur sa décision de divorcer. C'est aussi un espoir ouvert à l'éveil des sentiment d'affection et au rappel des bienfaits de la vie commune. La femme, dans cette situation, est loin de son mari en considérant qu'elle vit sous la sentence du divorce, mais elle est au même moment proche de lui en considérant qu'elle vit sous ses yeux. 

 

L'objectif de cela n'est autre que de calmer la tempête, de réveiller les consciences, de revenir sur la décision prise et d'étudier, en toute sérénité, la situation du foyer et des enfants, ainsi que les affaires familiales:

 

« Tu ne sais pas si d'ici là Allah ne suscitera pas quelque chose de nouveau » (Le divorce - 1)

 

Ô les musulmans, craignez Allah et préservez vos foyers, apprenez les lois de votre religion, observez les limites d'Allah et ne les transgressez pas, et entreprenez de bonnes relations entre vous.

 

Ô Seigneur! Accorde-nous la compréhension de la religion et la clairvoyance dans la législation, et élève-nous. Ô Seigneur! Accorde-nous de suivre la voie de ton livre la sunna de ton prophète Mohammed, que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui.

 

 

Titre: Le désaccord conjugal

Auteur: Sheikh Sâleh Ibn Abdallah Ibn Houmeid

Pages: 37 à 40

Edition: JUBAIL DA'WAH & GUIDANCE CENTER

Retranscription: Oum chaïma

Site : www.rappel01.fr

Voir les commentaires

Les péchés sont la cause de la disparition des grâces et bienfaits d'Allah

Publié le par oumomeya

Les péchés sont la cause de la disparition des grâces et bienfaits d'Allah

Umm 'Abdillah Al Wadi'iyya
 
  
Les péchés sont la cause de la disparition des grâces et bienfaits d'Allah. Ainsi, pour un seul péché, notre ancêtre Adam fut chassé du Jardin d'Eden. Allah Tout-puissant dit dans Son noble Livre:

"Nous avons auparavant fait une recommandation à Adam, mais il oublia, et Nous n'avons pas trouvé chez lui de résolution ferme. Et quand Nous dîmes aux Anges : "Prosternez-vous devant Adam", ils se prosternèrent, excepté Iblis qui refusa. Nous dîmes : "Adam, celui-là est vraiment un ennemi pour toi et ton épouse. Prenez garde qu'il vous fasse sortir du Paradis, car alors tu seras malheureux. Car tu n'y connaîtra pas faim et ne seras pas nu, tu n'y auras pas soif, et tu ne seras pas frappé par l'ardeur du soleil". 

 

Puis Satan le tenta en disant : "Adam, t'indiquerai-je l'arbre de l'éternité et un royaume impérissable? " Tous deux  en mangèrent donc.  Leur apparut alors leur nudité. Ils se mirent à se couvrir avec des feuilles du paradis. Adam désobéit ainsi à son Seigneur et s'égara. Son Seigneur l'a ensuite élu, a agréé son repentir et l'a guidé. Il dit : "Descendez d'ici,  ennemis les uns des autres . Puis, si vous vient de Ma part un guide, alors quiconque suit Mon guide ne s'égarera pas et ne sera pas malheureux." 1

 


Et comme ces paroles sont éloquentes!

Toi qui regarde avec des yeux gagnés par le sommeil
qui est témoin d'une situation sans en être un témoin réel,
Les péchés se suivent les uns les autres et, malgré cela,
tu espère le Paradis et la récompense réservée à l'adorateur d'Allah.
As-tu oublié que ton Seigneur a fait sortir Adam du ciel
vers ce monde pour avoir commis un péché, un seul?
Un autre a dit: 
Si tu es comblé de bienfaits, veille sur eux,
car les péchés font disparaître les bienfaits. 

Et, plus éloquent que tout cela, ces paroles de notre Seigneur, gloire Lui soit rendue: 

"Allah propose en exemple une cité où régnaient la paix et la sécurité. Sa subsistance lui venait en abondance de toute part, mais ses habitants renièrent les bienfaits d'Allah qui leur fit alors goûter la violence de la faim et de la peur pour prix de ce qu'ils faisaient." 2

Note:
1) Sourate Ta-Ha, versets 115-123.
2) Sourate An-Nahl, verset 112
Titre: Les ruses de satans
Auteur: Umm 'Abdillah Al Wadi'iyya
Page: 85-86
Edition: Dar al Muslim
Retranscription: oumomeya
Site: rappel01.fr
Acheter le livre en ligne: www.daralmuslim.com

Voir les commentaires

les dangers auxquels s'expose celui qui se détourne de l'unicité d'Allah

Publié le par Ibn Djelaz

Les dangers auxquels s'expose celui qui se détourne de l'unicité d'Allah prêchée par les Envoyés

cheikh Mohamed Khalil Harasse

 

tawhid.jpg

 

Le cheikh Mohamed Khalil Harasse, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit :

 

« Ce qui est étonnant, c'est que les Ash'arites considèrent que les propriétés les plus spécifiques à l'unicité de la divination, sont l'unicité de la création et l'unicité de l'invention, alors qu'il est connu que le fait qu'Allah soit le Seul à créer, représente l'unicité de la seigneurie, unicité que les polythéistes reconnaissaient, tandis que l'unicité la plus importante et la plus éminente -qui est l'unicité de la divinisation- ils ne s'en préoccupent pas et on n'en trouve aucune trace dans leurs livres.

 

Il se peut que cela soit la raison de la chute de beaucoup parmi eux, dans l'hérésie soufis ainsi que de leur acquiescement des moyens conduisant au polythéisme, moyens qui sont commis auprès es tombes des savants enterrés »1.

 

Ceci est une remarque d'un savant d'Al-Azhar qui connaît ceux dont il parle, alors notons-le [parole de Cheikh Abdal Malik Ramadani]

 

1: Le Message de l'unicité d'Allah p. 231

 

 

 

Titre: Six perles parmis les bases des partisans du hadith

Auteur: Cheikh Abdal Malik Ramadani

Editions: Al Houda

Page: 44

Retranscription: Ibn Djelaz

Site: www.rappel01.fr

Acheter le livre en ligne: www.daralmuslim.fr

Voir les commentaires

L'insouciance du coeur

Publié le par Oumomeya

coeur-noir-froidjpg.jpg

 

Dans Miftâh Dâr As-Sa'âdah (17374), Ibn Al-Qayyim, qu'Allah lui fasse miséricorde, fit ce commentaire:

 

"C'est dans le coeur insouciant que Satan trouve refuge. En effet, Satan est le tentateur qui, cramponné au coeur de l'insouciant, lui souffle certaines suggestions et le pousse à s'imaginer l'inimaginable. Mais, dès que celui-ci se rappelle et invoque le nom d'Allah, Satan se recroqueville, se ramasse sur lui-même , et se dérobe (khanasa). Tel est l'effet du Dhikr sur lui. Satan est donc en permanence partagé entre ses suggestions et ses dérobades. Il est toujours à l'affût de l'insouciance du serviteur d'Allah afin de semer dans son coeur faux espoirs, désirs et choses imaginaires qui donneront les fruits les plus amers. Puis, Satan ne cesse d'irriguer cette semence  qui finit par germer. Elle donne alors une végétation qui, au final, recouvre tout le coeur et l'aveugle."

 

Ibn Al-Qayyim, toujours, affirme dans Sahîh Al-Wâbil As-Sayyib (p.80):

 

" Nul doute que le coeur peut-être rongé par la rouille, comme le sont le cuivre, l'argent, et les autres métaux. Et c'est par le Dhikr (qui est tout le contraire de l'insouciance) que cette rouille disparaît. Le coeur devient alors aussi lisse qu'un miroir. Puis, si par insouciance, le croyant abandonne le Dhikr, son coeur se couvre de nouveau de rouille qui disparaît lorsqu'il se souvient de son Seigneur. Le coeur se couvre de rouille pour deux raisons: l'insouciance et les péchés. Deux choses l'en débarrassent donc: l'évocation d'Allah (Dhikr) et la demande de pardon (Istighfâr). Par conséquent, le coeur de celui qui passe le plus clair de son temps dans l'insouciance est recouvert d'une rouille dont l'épaisseur dépend de la profondeur de son insouciance. Or, celui dont le coeur est "rouillé" ne se représente pas les choses comme elles sont réellement, au point qu'il voit le faux sous l'apparence du vrai et le vrai sous l'apparence du faux. En effet, la rouille a plongé son coeur dans l'obscurité si bien qu'il ne voit plus les choses sous leurs formes réelles. Lorsque son coeur se couvre de rouille et de taches noires, et noircit, sa représentation des choses n'est plus conforme à la réalité. Aussi, il n'accepte plus la vérité et ne rejette plus le faux. C'est là le pire supplice que puisse subir le coeur!! A l'origine de tout ceci l'insouciance et la soumission aux passions qui éteignent la lumière du coeur, celui-ci perdant toute clairvoyance.

 

Le Très Haut dit: 

 

(Et n'obéis pas à celui dont Nous avons rendu le coeur inattentif à Notre Rappel, celui qui suit ses passions, et dont le comportement est outrancier (Fourout)). Sourate Al-Kahf, verset 28

 

 

Titre: Les ruses de satans
Auteur: Umm 'Abdillah Al Wadi'iyya
Page: 81-82
Edition: Dar al Muslim
Retranscription: oumomeya
Site: rappel01.fr
Acheter le livre en ligne: www.daralmuslim.com

Voir les commentaires

1 2 > >>